League Cup - Aux « Baby Reds » de jouer

Oui, on peut être en quarts de finale de League Cup et ne pas avoir d'équipe à présenter. Le calendrier est ainsi fait pour Liverpool, qui va jouer mercredi sa demi-finale du Mondial des clubs (au Qatar) face à Monterrey et doit aussi, mardi soir, se déplacer à Aston Villa pour tenter de rejoindre le dernier carré de cette Carabao Cup. Ce sont donc les U23, avec à leur tête un Neil Critchley aussi excité que ses joueurs, qui vont être lancés dans le grand bain à Villa Park. Jurgen Klopp, qui suit donc ça de loin, tente la motivation à distance.


« Si j'étais à leur place, je serais surexcité. Je serais impatient, je courrais comme si ma vie en dépendait. Je suis un grand défenseur du fait que tout le monde a une chance. Qu'ils profitent du football, quel que soit le résultat. Aston Villa est le grand favori, c'est clair, mais on s'en fiche. C'est le football et le ballon roule dans chaque direction, c'est ce qui est cool. » Pour le coach allemand (qui s'exprime sur le site du club), il s'agira de jongler : « On sera au stade pour regarder l'autre demi-finale, et après on partira un peu plus tôt pour voir le match à la télévision. » Flamengo - Al-Hilal aura lieu à 18h30 au Qatar, Aston Villa - Liverpool à 20h45. Jouable.

« C'est une super opportunité pour tous, moi inclus, approuve Crichtley, tout perturbé d'avoir à se présenter en conférence de presse. Mardi soir, sur le terrain, je serai très fier du chemin accompli par les joueurs. » Klopp en avait déjà lancé un certain nombre au tour précédent, lors de l'incroyable victoire face à Arsenal aux tirs au but, après un nul 5-5 ! L'ailier droit Harvey Elliott, 16 ans, ou le défenseur central Sepp van den Berg, 17 ans, étaient titulaires. Neco Williams aussi, mais il est du voyage au Qatar (comme son coéquipier Curtis Jones). Quant à l'avant-centre Rhian Brewster, il est incertain. Dans une équipe à environ 19 ans de moyenne d'âge, on espère également voir les défenseurs Yasser Larouci ou Billy Koumetio, le premier courtisé par l'Algérie et la France, et le deuxième déjà international français.