Toujours "frustré", Benitez allume Perez

Reuters

65% de victoires, tel était le bilan de Rafael Benitez sur le banc du Real Madrid avant son remplacement par Zinedine Zidane, début janvier. Des résultats qui, dans beaucoup d’autres clubs, satisferaient n’importe quel président. Mais pas à la "Maison Blanche". Plus d’un mois après son licenciement, l’entraîneur espagnol est toujours "frustré" par son éviction et en veut à Florentino Perez de l’avoir remercié ainsi alors que, dit-il, "nous nous améliorions".

"Je crois que nous avions fait du bon travail et qu’on aurait pu faire de belles choses, mais le président était un peu nerveux, les supporters aussi, et ils ont décidé de changer l’entraîneur, a regretté, amer, l’ex-technicien merengue sur le plateau de BT Sport, avant de charger le patron du club madrilène. C’est difficile de savoir exactement ce qu’il se passe dans ce club ces dernières années. Il y a eu Camacho, De Bosque, Pellegrini, Mourinho, Ancelotti..."

"Le Barça a un vrai style de jeu..."

"Ce n'est pas simple d'être entraîneur là-bas, a-t-il développé. Il faut que tout soit fait parfaitement. Si quelque chose va mal ou si le président pense que quelque chose va mal, vous êtes en difficulté. Et puis Florentino Perez était toujours là, à parler avec les joueurs, avec la presse. Tous les jours. Mon assistant, Fabio Pecchia, disait qu’il y avait une pression permanente de sa part. Ce n’est pas simple pour un manager. Surtout quand, comme moi, il vient d’Angleterre."

Et Rafael Benitez d’en rajouter une couche sur celui qui, à ses yeux, est le principal responsable de la situation actuelle du Real Madrid. "Il fait du bon travail au niveau du business. Mais en termes de football, il essaie toujours de trouver une autre solution. Le Barça a un vrai style de jeu alors que le Real change d’entraîneur tous les ans. La clé, c'est d'être constant. D’ailleurs, le Barça a gagné deux fois plus de titres depuis que le Real a Florentino Perez comme président."


>