Real Madrid : Makélélé explique les raisons de son départ

Claude Makélélé a connu la meilleure période de sa carrière dans un club sous le maillot du Real Madrid. Avec 145 apparitions au compteur, l'ex milieu de terrain était le garant de l'équilibre dans une équipe portée vers l'avant avec de nombreuses stars (Zidane, Ronaldo, Figo...).


Si il a pris du plaisir à évoluer dans un groupe glorifié à l'époque, il a aussi connu des passages difficiles. Dans un questions-réponses organisé par le magazine anglais Four Four Two, il a évoqué ce thème. "J’ai ressenti beaucoup de pression. Je jouais dans la position de Fernando Redondo, qui était une sorte de Dieu pour les supporters du Real et qui avait quitté le club contre sa volonté cet été-là. Mes premiers mois, j’ai été sifflé à chaque ballon touché. C’était difficile", a-t-il indiqué.

L'arrivée de Beckham et le manque de considération des dirigeants, des déclencheurs pour le départ à Chelsea


Parvenant finalement à renverser l'opinion à son sujet, Makélélé a ensuite parlé du manque de considération des dirigeants du Real, et de l'arrivée de David Beckham. "Après ma troisième saison, la direction m’a dit qu’elle était ravie de mes performances et m’a promis une augmentation comme récompense. J’en étais content. J’étais dans la meilleure équipe du monde alors pourquoi vouloir partir ? Puis David Beckham a été recruté et nous sommes partis en stage de préparation et on m’a dit que l’augmentation n’était plus possible. Que je pouvais prolonger, mais aux mêmes termes", a clamé Makélélé.

Par la suite, le choix de son départ vers Chelsea a été plutôt rapide à se faire, comme il l'a reconnu, notamment à cause des dirigeants madrilènes. "On m’a dit que je devais déjà m’estimer heureux de jouer au Real Madrid. J’ai senti que c’était fini et que je voulais partir. Au début, il n’y a pas eu d’offres, aucun club ne pensait vraiment que le Real me laisserait partir. Mais j’ai commencé à pousser un peu, la vérité est sortie. J’ai dit à la direction du Real Madrid que des clubs étaient intéressés, mais ils ont prétendu le contraire. Ils pensaient que j’allais accepter la situation. Quand ils ont réalisé que c’était sérieux, c’était trop tard. Ils m’ont fait une offre avec le même salaire que certaines stars de l’équipe. Mais dans mon esprit, mon choix était fait."