Real Madrid : Domenech juge l'évolution de Benzema

Raymond Domenech a été l'homme qui a lancé Karim Benzema chez les Bleus. Le 28 mars 2007, face à l'Autriche (1-0), l'attaquant a débuté au sein de la sélection tricolore, parvenant à inscrire un but sur une passe décisive de Samir Nasri, compagnon de la génération 1987. Dès lors, on pouvait songer qu'entre Domenech et Benzema, le courant allait être fluide, mais l'avenir a démontré l'inverse. En 2008, avec Benzema dans ses rangs, l'équipe de France a été éliminée dès la phase de poules de l'Euro, avant que l'avant-centre ne soit pas convoqué lors de la coupe du monde 2010, en Afrique du Sud.


Alors qu'il est actuellement dans une forme étincelante sous le maillot du Real Madrid, et a même été élu meilleur joueur de la Liga 2019-2020, Karim Benzema n'a pas toujours été étincelant dans sa carrière. C'est dans un moment de creux que Domenech l'a eu sous ses ordres, d'après des propos accordés à France Football. "La période que j'ai vécue avec Karim, c'était plutôt sa lente régression par rapport à ce que je connaissais de son potentiel, de son immense talent. Il n'était pas dans la bonne voie. Il devait changer les choses. Il a eu cette intelligence de se remettre dans la bonne direction", a souligné l'ancien sélectionneur des Bleus, avant de continuer : "Il a cru que c’était écrit et inscrit à jamais, qu’il allait faire sa carrière comme ça et qu’il pouvait se contenter de faire peu. Physiquement, il est monstrueux, mais il n’exploitait pas ce potentiel, se contentait de se dire : 'Moi, je suis là pour marquer, les autres n’ont qu’à faire le boulot.' Il était dans cette phase-là, et il n’était pas le seul."

"Karim a été utile à Ronaldo et Ronaldo a aidé Karim"


Pas forcément emballé par le rendement et l'attitude de Benzema sous le maillot de l'équipe de France, Domenech a mis en exergue l'évolution positive du joueur au Real Madrid, particulièrement prégnante avec le fait d'avoir évolué avec Cristiano Ronaldo, selon lui. "Je l’ai vu revenir petit à petit. Il faisait des efforts, de replacement, d’appels, de courses alors qu’avant, il voulait le ballon dans les pieds et simplement jouer. Karim a été utile à Ronaldo. Et Ronaldo a aidé Karim, l’a bonifié. Ils se sont imprégnés l’un l’autre", a expliqué Domenech, considérant le joueur de 33 ans comme "l’un des grands attaquants français". "Son palmarès le place dans cette caste", a-t-il conclu.

>