Real Madrid : Benzema, l’irremplaçable

Panoramic
Il marche sur l’eau. Déjà auteur d’un superbe but sur un tir en pivot trois jours plus tôt, qui avait permis aux Bleus de réduire l’écart avant de renverser la Belgique en demi-finale de la Ligue des nations (3-2), Karim Benzema a récidivé dimanche soir. Quelques secondes après l’ouverture du score espagnole en finale de la compétition continentale, il a égalisé sur une somptueuse frappe en lucarne de l’extérieur de la surface, relançant encore des Tricolores finalement vainqueurs 2-1.

Le 12e but de la saison toutes compétitions confondues pour l’attaquant du Real Madrid, dont l’importance est encore plus visible au sein de son club. Car si l’équipe de Carlo Ancelotti occupe la première place du classement de la Liga, il y est pour beaucoup. Avec 9 buts et 7 passes décisives, il est ainsi directement impliqué dans 16 des 22 buts inscrits par le Real en 8 matchs de championnat ! Meilleur buteur et passeur de la Liga, et de loin, « KB9 » est aussi le meilleur buteur d’Europe, et l’un des favoris pour le Ballon d’or, comme n’a pas manqué de le rappeler le club merengue après son nouvel exploit.

La satisfaction Vinicius


Mais cette omniprésence en fait un joueur plus qu’indispensable au Real, et même vital, à tel point qu’on peut se demander ce qu’il se passerait s’il venait à manquer des matchs. Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas Luka Jovic qui pourrait le suppléer. Revenu cet été dans la capitale espagnole, l’attaquant serbe est très peu utilisé et pourrait repartir dès cet hiver. Marco Asensio n’entre visiblement pas dans les plans d’Ancelotti, Gareth Bale est de nouveau blessé et Eden Hazard ne peut toujours pas enchaîner les matchs pleins.

Finalement, la satisfaction offensive, derrière Benzema, se nomme Vinicius Junior. Le jeune Brésilien (21 ans) confirme enfin les promesses placées en lui et réalise un excellent début de saison, avec 5 buts en 8 matchs de Liga, alors que son compatriote Rodrygo monte aussi en puissance. Reste que lors des deux derniers matchs du club madrilène, perdus sur le même score face à l’Espanyol Barcelone en Liga et le Sheriff Tiraspol en Ligue des champions (1-2), c’est encore Benzema a marqué les deux buts des siens, mais ses coéquipiers sont restés désespérément muets. Le symbole d’un Real Madrid ultra-dépendant de son attaquant français, et qui doit prier pour qu’il reste en bonne santé…

>