Quelle saison pour Kevin Gameiro ?

Reuters

Dans le groupe pour affronter Huesca ce samedi, Kevin Gameiro pourrait disputer son premier match de la saison avec Valence. Blessé lors des deux premières journées de la Liga, l'attaquant a été retenu par Javi Gracia. La preuve que le nouvel entraîneur valencian compte sur lui. C'était pourtant loin d'être gagné lorsque le staff a été renouvelé pendant l'inter-saison.« Au départ, ils voulaient vraiment virer les anciens et les gros salaires. Maintenant, il me reste un an de contrat, je suis très bien à Valence, je ne vois pas pourquoi je partirais maintenant.

J’ai aussi discuté avec le coach, il veut absolument que je reste. Quand un entraîneur compte sur toi, c’est mieux de rester. » avait-il expliqué avant la reprise du football espagnol sur le plateau du Football Show. Dans une équipe en proie à des difficultés financières, le Français avait été initialement placé sur la liste des transferts. Un moyen de laisser de la place à de jeunes joueurs. Finalement, l'ancien joueur de Strasbourg, Lorient, Séville ou Paris va avoir un rôle clé à jouer dans leur développement. Avec son expérience, sept saisons en Liga, quatre victoires en Ligue Europa, 13 sélections en équipe de France, le joueur de 33 ans pourrait aider un secteur offensif rajeuni par les présences de Kang-in Lee, Alex Blanco ou Maxi Gomez à grandir.

 

Gameiro, un titulaire occasionnel, un buteur récurrent


Pas toujours titulaire depuis son arrivée à Mestalla contre 16 millions d'euros en provenance de l'Atlético Madrid, l'attaquant est le joueur de complément idéal pour une équipe qui n'a pas recruté. Réputé en Espagne, il va aura une vraie carte à jouer et peut-être même des responsabilités supplémentaires. Son sens du collectif et sa capacité à s'illustrer malgré un rôle en retrait sont autant d'atouts importants dans une équipe en reconstruction. Depuis 2018, il a été impliqué sur 16 buts en ayant été titularisé que 33 fois en Liga.

F

Un ratio intéressant que le buteur avait su conserver sur la scène continentale avec notamment un doublé en huitième de finale de la Ligue des Champions au printemps. Partout où il est passé, Kevin Gameiro a réussi à s'imposer malgré les difficultés et le statut de remplaçant qui lui a parfois été attribué. Cette saison, la dernière avant la fin de son contrat avec les Ches, le natif de Senlis a l'occasion de prouver qu'il est toujours capable de faire la différence. Que cela soit dans le vestiaire ou en-dehors. Et ça commence dès ce samedi avec un match contre Huesca.