Majorque : Takefusa Kubo, une étoile qui ne demande qu'à briller

Reuters

Toute l'Espagne a été conquise par Martin Odegaard, la pépite norvégienne prêtée par le Real Madrid à la Real Sociedad. Mais dans un club espagnol moins bien classé, un autre joueur appartenant à la Maison-Blanche brille : Takefusa Kubo. Le prodige japonais semble avoir réussi son adaptation à l'Europe. Pour sa première expérience professionnelle loin du FC Tokyo où il a été formé, le Messi japonais est titulaire. Une franche surprise. Peu d'observateurs auraient pu imaginer le joueur de 19 ans participer à 27 matchs pour sa découverte de la Liga. Un temps de jeu qu'il a su exploiter. L'international japonais a été impliqué sur six buts. Juste avant la suspension du championnat, il avait marqué deux buts en trois matchs. Une efficacité séduisante qui n'a pas été suffisante pour extirper Majorque de la zone rouge.

 

Kubo, une carte à jouer dans un secteur offensif madrilène rajeuni ?


Mais la saison n'est pas terminée. Loin de là. Et dès ce mercredi, le natif de Kawasaki va avoir une occasion en or de s'illustrer. Il affronte le Real Madrid, le club auquel il appartient. Si son retour dans la capitale espagnole est prévu cet été, il est encore difficile de l'imaginer dans un rôle de titulaire. Pour l'instant. Un coup d'éclat dans ce match de la 31eme journée et une fin de saison canon pourraient rabattre les cartes dans un secteur fortement rajeuni par l'arrivée de Reinier et les performances de Rodrygo et Vinicius Jr. Quoi qu'il arrive, le recrutement de l'attaquant au nez et à la barbe du rival barcelonais était un moyen de viser sur le long terme. Un second prêt de l'ailier droit reste donc le scénario le plus probable. Un moyen de lui permettre d'être suffisamment armé pour répondre aux attentes madrilènes. Une stratégie de développement utilisée pour Martin Odegaard et qui semble aujourd'hui porté ses fruits. Celui qui a été prêté aux Pays-Bas et au Pays basque est désormais un titulaire madrilène en puissance. Kubo pourra l'être bientôt.

 

Odegaard, Kubo, un même destin


Pour le moment, les performances de Takefusa Kubo sont encourageantes. Malgré une marge de progression encore importante, celui qui a fêté son 19eme anniversaire en juin est en avance sur les temps de passage espagnol de l'international norvégien. L'obstacle de la langue bientôt derrière lui, le prodige asiatique va pouvoir se concentrer sur ce qu'il fait de mieux : jouer au foot. Star en son pays, il a tous les ingrédients pour devenir une vedette du championnat espagnol. Comme Martin Odegaard. Les deux joueurs semblent avoir le même destin. Un talent repéré au plus jeune âge, des records de précocité à la pelle et un contrat au Real Madrid. La prochaine étape sera de faire partie des jeunes galactiques susceptibles de mener le Real Madrid vers les sommets.

Le Barça a croisé la route de Kubo : 

 


>