Liga : Ansu Fati illumine la première du Barça version Koeman



On peut dire beaucoup de choses sur les dirigeants du Barça et leur gestion, mais leur obstination à refuser les offres les plus généreuses pour leur jeune prodige Ansu Fati montre bien qu'ils ont du flair. Le virtuose était aligné titulaire en compagnie de Messi, Coutinho et Griezmann dans un onze très offensif face à Villarreal ce dimanche. Un onze concocté par le nouvel entraîneur Ronaldo Koeman pour sa première sur le banc en Championnat. Et Fati a très vite fait mouche, ne laissant pas au Barça le temps de douter. Dès le quart d'heure de jeu, le prodige de 17 ans profitait d'un bon service de Jordi Alba, lancé dans la profondeur, pour tromper une première fois Sergio Asenjo. 5 minutes plus tard, Fati exploitait cette fois d'un service de Coutinho, qui avait réalisé un excellent travail après une belle percée, pour marquer en force le but du 2-0. Mais le festival Fati n'était pas terminé, puisque c'est lui qui, d'une superbe accélération face à Gaspar, obtenait le pénalty inscrit par Messi à la 35e minute. L'équipe entraînée par Unai Emery, l'entraîneur de la fameuse "remontada" subie avec le PSG face au Barça il y a quelques années, allait sombrer encore un peu plus avant la fin du premier acte. Sur un centre de Messi à destination de Busquets, Pau Torres envoyait le cuir dans ses propres cages. 4-0, le score (fleuve) au repos.

Le Barça reprenait la partie en seconde période toujours avec Fati, l'homme aux 10 buts en à peine 15 tirs en équipe première, et qui alimentait Messi, qui testait les réflexes d'un Asenjo très sollicité (50e) et qui allait d'ailleurs devoir de nouveau intervenir d'un joli plongeon aérien face à ce même Messi quinze minutes plus tard. Un Messi qui oubliait par la suite de cadrer sur un service d'Alba, ratant un but tout fait à 20 minutes du terme. Les joueurs catalans levaient le pied en fin de match, et ceux du Sous-marin jaune tentaient d'en profiter, sans pour autant y parvenir.Messi aurait même pu aggraver la marque du gauche sans un Asenjo attentif à 5 minutes de la fin. Le Barça s'impose donc largement (4-0) et se rassure avec un système qui marche, un Fati en forme et un Messi concentré sur sa saison. Ronald Koeman a réussi sa première. Griezmann, remplacé à dix minutes de la fin, a été quelque peu décevant.