Guardiola a choqué le chef du gouvernement espagnol

Connu pour ses positions pro-catalanes et ses accointances avec les indépendantistes, Pep Guardiola a eu l’occasion par le passé d’aller loin dans ses propos, qualifiant notamment l’Espagne d’"Etat autoritaire".

Cette formule utilisée par l’actuel entraîneur de Manchester City lors d’une conférence en faveur de l’indépendance de la Catalogne à l’été 2017 a profondément choqué le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

"Ça m’offense parce que rien de ce qu’il dit à ce sujet n’est vrai, dixit l’intéressé dans une interview accordée au quotidien sportif Marca. A fortiori alors que cette même personne a été pressentie pour occuper le poste de sélectionneur national selon plusieurs médias." 


>