Griezmann, un homme heureux au Barça

Reuters

L'été dernier, avant la Coupe du monde en Russie, l'avenir d'Antoine Griezmann faisait déjà les gros titres. Tout le monde s'interrogeait sur la carrière de l'attaquant français, courtisé avec insistance par le FC Barcelone. Au travers d'un documentaire qui avait suscité la polémique, "La Décision", produit par ailleurs par la société de Gerard Piqué, le Colchonero avait finalement éconduit le club catalan pour prolonger son contrat à l'Atlético de Madrid. Et voilà que cet été, "Grizi" a tourné le dos au vestiaire du club de la capitale pour devenir un Blaugrana.

La presse espagnole promettait presque l'enfer à l'ancien joueur de le Real Sociedad, Lionel Messi et ses coéquipiers n'ayant vraisemblablement pas du tout apprécié que le Tricolore dise non au FC Barcelone il y a un an, surtout après que les cadres de l'équipe n'ont pas hésité à lui tresser des lauriers lorsqu'ils étaient sollicités sur le sujet par les médias.

"L'accueil que j'ai reçu a été très bon"

Cette éventualité ne semble avoir traversé l'esprit d'aucun protagoniste du deal, puisque le champion du monde a effectivement posé ses valises du côté du Camp Nou. "J’ai appelé mon père et j’ai commencé à pleurer de joie", raconte dans les colonnes de Marca le nouvel arrivant, ravi qu'une longue période d'attente et de stress soit enfin terminée. Et apparemment pas refroidi du tout par l'accueil glacial qui lui était réservé...

"La vérité, c'est que l'accueil que j'ai reçu a été très bon. Je sais qu'ils sont tous là en cas de problème. L'autre jour, je suis allé dîner avec Jordi Alba, et ce sont des petits détails qui m'aident à me sentir bien et à prendre confiance en moi, raconte le Français. Et puis, je suis une personne qui n’est pas difficile du tout. J'aime être avec les gens, m'amuser avec eux et je suis persuadé que tout se passera très bien". Tout semble donc aller pour le mieux pour Antoine Griezmann, qui n'a toutefois pas encore rencontré le vrai patron du FC Barcelone, Lionel Messi, encore en congé après avoir participé à la Copa America. "J'ai envie de voir comment il est au quotidien, comment il est à l'entraînement (...). J'ai hâte qu'il arrive. Je serai là pour lui, pour le club et pour tous les joueurs", assure-t-il. L'opération adaptation semble très bien amorcée.