FC Barcelone : Ter Stegen, les montagnes russes

Reuters
Déjà à la peine en Liga avec quatre défaites en dix matchs, la dernière il y a une semaine à Cadix (2-1), le FC Barcelone a mal terminé la première phase de la Ligue des champions, sur un lourd revers à domicile mardi contre la Juventus (0-3), qui lui a chipé au passage la première place du groupe. "Il y a bien sûr les erreurs individuelles et il y a aussi la façon dont vous défendez. Ce sont des choses différentes et vous devez les évaluer différemment, a ensuite regretté Marc-André ter Stegen. Nous sommes dans une phase difficile et nous devons en sortir plus forts et travailler dur pour le faire. Nous devons donner un peu plus dès le début et faire plus d'efforts."

S’il n’a pas été parmi les plus mauvais face à la Vieille Dame, retardant d’abord l’échéance face à Cristiano Ronaldo avant d’encaisser deux penaltys du Portugais et une reprise de volée à bout portant du jeune McKennie, le portier allemand n’a pas été exempt de tout reproche ces dernières semaines. Notamment samedi dernier chez le promu andalou. Déjà pas très clair sur l’ouverture du score de Cadix, il a manqué sa sortie sur le deuxième après, il est vrai, une énorme erreur de Clément Lenglet. La grosse boulette, Ter Stegen l’avait lui commise deux semaines auparavant sur la pelouse de l’Atlético.


La colère de Koeman

A quelques secondes de la pause, il s’était aventuré bien loin de son but pour stopper Yannick Carrasco, mais le Belge s’était facilement joué de lui pour inscrire l’unique but du match (1-0), offrant aux Colchoneros leur première victoire en Liga face au Barça depuis dix ans. De quoi faire enrager Ronald Koeman. "C’est une erreur de notre part. Et ça ne doit pas arriver. Comme tout entraîneur, je suis responsable. On travaille, j'essaie de mettre la meilleure équipe disponible à chaque match... Que puis-je faire de plus ?", regrettait le technicien néerlandais.

Mais cette inconstance de Ter Stegen s’explique-t-elle par un retour trop précipité ? Opéré du genou droit le 18 août dernier, l’ancien gardien du Borussia Mönchengladbach a repris la compétition début novembre et a besoin d’enchaîner pour retrouver sa régularité. Le Barça, qui l’a prolongé le mois dernier jusqu’en 2025, en aura bien besoin pour redresser la barre.

>