FC Barcelone : Koeman en grand danger

Panoramic

Malgré ses dires, les jours de Ronald Koeman à la tête du FC Barcelone semblent plus que jamais comptés. Une nouvelle contre-performance ce dimanche des Blaugrana contre Levante (16h15) pourrait d'ailleurs bien être fatale au Néerlandais. Entre des problèmes en coulisse avec Joan Laporta et des résultats sportifs bien en deçà des attentes du club, l'ancien joueur du club n'a jamais été aussi proche de la sortie, même si son licenciement pourrait coûter (très) cher aux finances catalanes, qui n'ont pas besoin de ça pour déjà être dans le rouge. Pourtant, avec neuf points en cinq rencontres en Liga, le bilan est loin d'être catastrophique pour les coéquipiers de Memphis Depay.

Xavi ou Martinez pour remplacer Koeman ?


Cependant, selon la presse espagnole, le Barça chercherait activement un remplaçant à Koeman. Ainsi, les noms de Thierry Henry ou, plus surprenant, celui d'Oscar Garcia, l'actuel entraîneur de Reims, ont été cités dernièrement. Mais, deux noms semblent sortir du lot, à savoir Xavi et Roberto Martinez, pour succéder au natif de Zaandam. Pour l'heure, l'ancien milieu blaugrana est actuellement en poste à Al-Sadd, alors que le sélectionneur de la Belgique a lui nié une telle rumeur. Dans une position délicate, Koeman a en plus surpris tout le monde cette semaine en lisant seulement un communiqué en conférence de presse, avant le match à Cadix jeudi soir (0-0).

« Être impliqué dans mon travail et gagner »


Samedi, après cet événement, l'ancien sélectionneur des Pays-Bas a été plus généreux face à la presse et a répondu aux questions, mêmes celles concernant son avenir. « Le président (Joan Laporta) est l'homme le plus important du club. Il peut parler et donner son avis, je n'ai aucun problème. Je dois être impliqué dans mon travail et gagner des matchs. Le reste ne m'intéresse pas. Je connais les rumeurs, mais tout ce que nous avons à faire est de gagner des matchs. Il y a des rumeurs, des noms... C'est le boulot. Je ne vais pas gaspiller de l'énergie sur des choses que je ne peux pas contrôler », a notamment déclaré Koeman, visiblement pas plus inquiet que cela.

>