FC Barcelone - Gerard Piqué, impossible de lui piquer la place...

Panoramic

Le cas Gerard Piqué fait de plus en plus grincer de dents en Catalogne. Le défenseur central du Barça est en perte de vitesse depuis quelques mois, au sens propre comme au sens figuré... Benjamin Da Silva se fait le relais de nombreux supporters du Barça à propos de Gerard Piqué, surtout hors du strict territoire catalan : "Je ne comprends pas, c'est anormal qu'il ne soit pas soumis à la concurrence. C'est dû à son statut, à son rôle politique. Aucun entraîneur ne l'a encore sorti de l'équipe." L'exemple de la déroute face au Bayern, en quarts de finale de Ligue des Champions, est extrêmement parlant de la nouvelle importance prise par Piqué dans la constellation du club blaugrana, bien plus donc que sur le terrain.



A l'issue du 8-2, au mois d'août, c'est lui qui était venu s'exprimer à chaud devant les caméras (sur Movistar) : "C'était horrible, honteux. On ne peut pas faire ça en Coupe d'Europe, d'autant que ce n'est ni la première, ni même la deuxième fois... On a touché le fond. Le club a besoin de changements profonds, je ne parle pas de l'entraîneur ou des joueurs. Mais s'il le faut, je serai le premier à quitter le club." Fortement engagé à l'époque contre Josep Maria Bartomeu, qui a démissionné depuis et provoqué ainsi des élections anticipées - qui auront normalement lieu en mars 2021 au plus tard -, on sait qui visait Piqué...

Sauf que le seul qui avait servi de fusible à court terme, c'était bien le coach, Quique Setién. "Ce jour-là, Piqué a fait de la politique, et lui-même savait très bien que personne n'était susceptible de le faire sortir, conclut Benjamin Da Silva. Pour le coup, s'il en a, il dit qu'il est catastrophique et qu'il faut le retirer de l'équipe ! Mais il est malin, ce qu'il a dit a été hyper apprécié, ça a été vu comme la vérité... De quoi renforcer son image." A 33 ans, Piqué - retraité de la sélection après le Mondial 2018 - ne vise rien de moins que le poste de président du FC Barcelone, à terme. Ce ne sera pas encore pour cette fois-ci, mais sans doute dans plus très longtemps... Catalan très engagé, il est aussi un homme d'affaires avisé qui, on le sait, a révolutionné la Coupe Davis. En attendant, il n'a toujours aucune alternative en défense.