Falcao ne meurt jamais

Reuters
Déjà annoncé fini pour le football à maintes reprises, Radamel Falcao vient de faire tomber Ronald Koeman. Seul buteur de la victoire surprise du Rayo Vallecano contre le Barça mercredi soir (1-0), nombreux sont les supporters catalans qui aimeraient en réalité le remercier... Le Colombien a revêtu ses habits de lumière après un léger creux, dans la foulée d'un début de saison qui l'avait renaître une énième fois à 35 ans, dans la foulée de la trêve internationale de septembre - puisqu'il était en fin de contrat et a ainsi pu s'engager tardivement : trois buts en trois matchs et seulement 97 minutes de jeu. Au retour de la dernière trêve d'octobre, l'ancien Monégasque a enchaîné deux rencontres sans but, mais il n'en a débuté qu'une.

Et pour son grand retour en tant que titulaire, la soirée de mercredi lui a donc permis de faire à nouveau étalage de tous ses talents face au but. La précision de son enchaînement dans la surface, face à Gerard Piqué et Ter Stegen, reste l'apanage des grands. Au Galatasaray, la saison dernière, il n'avait pourtant même pas pu jouer la moitié des matchs à cause des blessures, ce qui a conduit le club stambouliote à ne pas le conserver. Il n'en reste pas moins l'attaquant de base de sa sélection colombienne, ce qui peut lui permettre d'envisager le Mondial 2022 comme le deuxième de sa carrière, lui qui avait manqué l'édition 2014 à cause de sa rupture des ligaments croisés du genou, un triste jour de février en Coupe de France contre Chasselay...

La contribution du "Tigre", au sein de ce club et cet effectif sans prétentions, est logiquement immédiate. "Tout est plus facile avec lui, vous n'avez qu'à le mettre et on sait qu'il ne se loupera pas", résume son partenaire Ivan Balliu. "Les joueurs le respectent beaucoup et sont excités", synthétisait le mois dernier le jeune coach Andoni Iraola, âgé de seulement quatre ans de plus que son avant-centre colombien (39 ans contre 35). Rafraîchissant cinquième de Liga (au départ de la douzième journée), le Rayo est la meilleure équipe du championnat à domicile. Sa recrue phare distribue du bonheur : "On voulait que les gens voient pour la première fois une victoire face au Barça. Moi-même, ça ne m'était jamais arrivé." Tout arrive à point à qui sait marquer.

>