Dembélé, le Clasico en tribunes

Reuters

Dimanche dernier, lorsque l'arbitre du match de clôture de la 8e journée de Liga a brandi le carton rouge à l'attention d'Ousmane Dembélé, son entraîneur a sans doute immédiatement compris. Alors que le FC Barcelone dominait aisément le FC Séville (4-0), l'attaquant international tricolore, crédité d'un match plein et d'un but, a été exclu en fin de partie pour avoir critiqué le corps arbitral au moment où son coéquipier Ronald Araujo était lui aussi invité à rejoindre prématurément les vestiaires. "Vous êtes très mauvais, très, très, très mauvais", aurait répété l'ancien joueur du Borussia Dortmund en direction du garant des lois du jeu.

Or, le règlement de la LFP prévoit une suspension ferme de deux rencontres a minima pour une telle sanction, Ernesto Valverde a sans doute immédiatement pris conscience que son numéro 11 ne serait pas de la partie le samedi 26 octobre, pour le Clasico au Camp Nou face au Real Madrid (13 heures). Ousmane Dembélé n'était lui peut-être pas au courant, il en a eu la confirmation ce mercredi. Car les instances dirigeantes ont officialisé la nouvelle, et "Dembouz" est donc suspendu pour deux matches, privé du déplacement à Eibar avant le choc contre les Merengues de Zinedine Zidane.

Dembélé gâche tout avec une expulsion...:

Après avoir connu de nouveaux pépins physiques depuis le début de saison, le Français avait signé un retour très encourageant lors de l'opposition face aux Sévillans. Il avait même poussé Antoine Griezmann sur le banc de touche, invité à accompagner Lionel Messi et Luis Suarez aux avant-postes, avec le succès que l'on sait. Son partenaire chez les Bleus devrait donc profiter de cette nouvelle désillusion pour son cadet, et s'assurer une place dans le onze de départ à l'occasion du très attendu Clasico.