Danjuma, la face très visible du sous-marin

Arnaut Danjuma semble avoir trouvé à Villarreal le tremplin idéal pour sa carrière. A 24 ans, en provenance de Bournemouth où il évoluait en Championship, le feu follet néerlandais - né au Nigeria - est devenu le quatrième joueur de l'histoire du club à marquer quatre fois sur ses six premiers matchs de Liga, après Gheorghe Craioveanu en 1998, Giuseppe Rossi en 2007 et Nicola Sansone en 2016. Formé au PSV Eindhoven, il a lancé sa carrière pro au NEC Nimègue de 2016 à 2018, mais s'est surtout révélé à Bruges où il a pu effectuer ses débuts en Ligue des champions il y a trois ans. Auteur de quinze buts la saison dernière en deuxième division anglaise, il n'avait jamais réussi à être aussi régulier. Et ce point précis reste une question inévitable le concernant.

Patrice Ferri l'a commenté samedi soir à Bilbao (2-1 pour les Basques). En fin de match, il n'a pu s'empêcher de se montrer ironique : "Je ne sais pas combien de buts il marquera, mais je sais combien de passes il donnera ! Il ne va pas au resto après le match, il est déjà bien servi... Il faut des joueurs comme ça, mais jusqu'à un certain équilibre." L'axe de progression est donc assez net : Danjuma, appelé également Groeneveld du nom de son père, doit apprendre à lever la tête et à se montrer plus collectif.

Il y a quand même de l'espoir : en 2017-2018, il avait achevé le championnat néerlandais avec onze buts et seize passes à Nimègue. Et ça ne l'empêche pas de se retrouver dans la présélection des Pays-Bas, où il a fait ses débuts avec Ronald Koeman en 2018, après avoir déjà été rappelé par Louis van Gaal ce mois-ci en remplacement de Gakpo. Danjuma n'a pas manqué l'occasion, inscrivant son deuxième but en trois sélections lors de la balade face à Gibraltar (6-0).

Un épanouissement qui doit beaucoup à Unai Emery, le joueur saluant l'excellent rapport avec son entraîneur. "Je le remercie chaleureusement, il s'occupe vraiment de moi et m'aide à performer avec l'équipe. Mes coéquipiers me font confiance." L'ancien coach du Paris Saint-Germain confirme qu'il "essaie d'exploiter au mieux ses qualités", appréciant notamment une excellente communication en anglais. "On cherchait un joueur avec ces caractéristiques." Le ticket peut continuer à être gagnant des deux côtés, mais Danjuma suscite déjà l'intérêt de Liverpool (d'après Voetbal International).

>