Camavinga, c'est quoi le problème ?

Panoramic

Recruté pour plus de 30 M€ par le Real Madrid le 31 août dernier, Eduardo Camavinga a rapidement séduit les supporters madrilènes en réussissant une adaptation éclair, avec à la clef quelques prestations particulièrement encourageantes. Mais peu à peu, l’international tricolore a disparu des plans principaux d’un Carlo Ancelotti qui ne l’utilise plus qu’avec une extrême parsimonie. De quoi susciter des réactions du côté des observateurs.

Quand Camavinga illuminait le Bernabeu :

Et c’est même de l’incompréhension qu’exprime AS ce lundi, par la voix de son chroniqueur Dani Garrido : « Ce qu’il se passe avec Camavinga est incompréhensible. Il entre et joue dès le départ (de la saison, ndlr) en s’étant très peu entraîné, et puis il disparait. Je ne dis pas qu’il doit être un joueur majeur pour jouer le titre, mais il pourrait au moins jouer une demi-heure. »

Des louanges, mais peu de temps de jeu

Titulaire le 6 novembre dernier face au Rayo Vallecano, Eduardo Camavinga semble depuis avoir perdu de l’importance aux yeux de son entraîneur qui l’a laissé sur le banc face au Sherrif Tiraspol en Ligue des champions et qui ne lui a offert que dix minutes contre Grenade et dix-sept ce dimanche face au Séville FC.

Ainsi, même si le média espagnol rappelle les éloges faites par Ancelotti au joueur tricolore le 18 septembre dernier, il note qu’entre les paroles et les actes, le stratège italien varie très largement. Pour autant, le Real Madrid demeure solide leader de la Liga avec quatre unités d’avance sur son premier poursuivant. Charge désormais à Eduardo Camavinga de continuer à faire son possible pour récupérer du temps de jeu.

Ancelotti : "Camavinga a beaucoup de talent"


>