Betis Séville : Fekir, c’est maintenant ou jamais !

Panoramic

Suspendu lundi face à Grenade (2-1), Nabil Fekir n’a pas participé à la première victoire du Betis depuis le 19 mars. Un club sévillan qui restait sur six matchs nuls consécutifs, et a ainsi pu reprendre à Villarreal la sixième place, qualificative pour la Ligue Europa et non, comme la septième, pour la nouvelle Ligue Europa Conférence.

Et le champion du monde 2018 va effectuer son retour jeudi à l’occasion du déplacement à Eibar, qui joue sa survie en Liga. Les supporters du Betis, qui l’apprécient particulièrement, espèrent sans doute qu’il montrera un autre visage que lors de sa dernière apparition, le 2 mai dernier à Valladolid (1-1), où il avait été l’auteur d’une prestation plutôt mitigée.

De retour de suspension après son expulsion contre Bilbao qui lui avait fait manquer le choc face au Real Madrid, il avait écopé de son cinquième carton jaune de la saison et, surtout, multiplié les mauvais choix et les pertes de balles. Pour sa deuxième saison en Espagne, l’ancien Lyonnais a pourtant signé de nombreuses prestations abouties, surtout depuis le début de l’année, et aussi marqué l’un des buts de l’année.

Quel festival de Nabil Fekir !

Le Barça intéressé ?


Un but "maradonesque" de Fekir, parti du milieu de terrain face à Levante avant d’éliminer quatre adversaires et de placer le ballon entre les jambes du gardien. Et si ses statistiques ne sont pas exceptionnelles (4 buts et 6 passes décisives), il a attiré l’attention d’autres formations plus huppées. Un intérêt du FC Barcelone a même été évoqué le mois dernier de l’autre côté des Pyrénées…

Et celui qui est sous contrat jusqu’en 2023 pourrait ne pas être retenu cet été. D’après le Diario de Sevilla, le Betis serait disposé à céder Fekir, qui perçoit 7 millions d’euros bruts par an, afin de réaliser des économies et d’équilibrer ses comptes avec le transfert d’un joueur estimé à 25 millions d’euros par Transfertmarkt. Même si le club andalou en attend plus, alors que l’OL, qui l’avait transféré pour quelques 20 millions d’euros en 2019, récupéra 20% sur la plus-value.

En attendant, il y a cette fin de saison à jouer et une place à l’Euro à chercher. Ce qui n’est pas gagné, malgré l’élargissement de la liste à 26 joueurs. Car il n’était pas du dernier rassemblement et aurait tout intérêt à bien figurer avant l’annonce de la liste de Didier Deschamps, prévue le 18 mai.

Nabil Fekir : "Je n'ai jamais baissé les bras"

 


>