Betis-FC Séville : Après les incidents, la polémique



La rencontre s'est brutalement arrêtée à la 39e minute. Ce samedi soir, alors que se déroulait un bouillant derby entre le Real Betis et le Séville FC, un joueur visiteurs a reçu une "barre creuse de PVC de 50 cm, lancée d'une tribune". L'homme en question, c'est Joan Jordan. S'il a d'abord semblé en état de reprendre la partie, le milieu des Rojiblancos a finalement préféré rentrer au vestiaire avant que l'arbitre ne décide de l'arrêt définitif d'un match reporté au lendemain. La polémique n'est toutefois pas retombée entre joueurs des deux camps.

Les Beticos reprochent en fait à Jordan d'avoir surjouer la comédie. S'ils dénoncent évidemment le geste de l'individu ayant jeté la fameuse barre en PVC, ils condamnent surtout l'attitude de l'entraîneur de Séville, Julen Lopetegui, l'accusant (vidéo à l'appui) d'avoir fait le nécessaire pour influencer son joueur pour qu'il "simule un malaise et se laisse tomber par terre".

Suite et fin à huis-clos


Pas de quoi assainir le climat avant la reprise des débats qui aura lieu ce dimanche à partir de 16 heures. Cette fois, le stade Benito-Villamarin sera vidé de ses supporters puisque la rencontre se terminera à huis-clos.

>