Atlético : L’indispensable monsieur Griezmann

Reuters

Obligé de composer avec l’annonce de son interdiction de recrutement par la FIFA, l’Atlético joue pourtant dans quelques heures sa qualification en quarts de finale de Coupe du Roi. Et s’il a été laissé au repos mercredi dernier lors de la manche aller, Antoine Griezmann sera bien de la partie ce soir à Vicente-Calderon. D’abord car Diego Simeone se doit d’aligner une équipe compétitive après le difficile match nul obtenu sur la pelouse madrilène de Vallecas (1-1). Mais surtout car l’attaquant français fait figure d’incontournable dans le groupe colchonero.

Meilleur buteur de l’Atlético en Liga avec 10 réalisations (voir stats ci-dessous), l’avant-centre tricolore représente en fait le seul véritable danger offensif des Rojiblancos cette saison. Car ni Jackson Martinez ni Fernando Torres (2 buts chacun en championnat) ne donnent entière satisfaction à leur coach. Le second meilleur buteur du club n’est d’ailleurs pas un pur neuf de métier puisqu’il s’agit de l’ailier Yannick Carrasco (3 buts), pourtant longtemps mis de côté par Simeone après son recrutement cet été. Souvent associé à un autre buteur dans un schéma en 4-4-2, Griezmann rend lui une copie satisfaisante à chacune de ses sorties, au point d’être le baromètre de la formation madrilène.

Griezmann ou le danger permanent

Leader de la Liga, l’Atlético n’a connu qu’à quatre reprises le goût de la défaite cette saison toutes compétitions confondues (Barcelone, Villarreal, Benfica, Malaga). Le point commun de ses revers ? L’absence de but d’Antoine Griezmann lors de ces matchs. A contrario, la formation madrilène l’a emporté à chaque fois que son buteur français a trouvé le chemin des filets. Trop gros pour être une simple coïncidence.

Avec une moyenne de 0.53 but par match en championnat, le numéro 7 est sur des bases légèrement moins élevées que l’an passé (0.59). Pourtant, son influence sur le jeu n’a jamais été aussi prépondérante dans les résultats de son club. Autres statistiques qui démontrent l’incroyable importance du Français : Quatre fois cette saison en Liga, Antoine Griezmann a marqué le but de la victoire. Et sur les 19 journées de championnat écoulées, le natif de Mâcon pèse à lui seul 37% des réalisations de son équipe. Ajoutez ses deux passes décisives et l’ancien joueur de la Real Sociedad est impliqué dans quasiment la moitié des buts de l’Atlético (44%). Quand on vous dit qu’il est indispensable…

 


>