A Barcelone, risque d'embouteillage au milieu

Panoramic

« Je demande de la continuité. Deux ou trois matchs pour montre mon football. » Dans une interview accordée au Mundo Deportivo, Miralem Pjanic a demandé du temps de jeu. S'il sera titulaire ce mercredi soir avec la Bosnie-Herzégovine contre la France, au Barça, l'ancien de la Juventus est la victime d'une intense concurrence au milieu de terrain. Depuis son arrivée en Catalogne l'été dernier, il n'a été titularisé que six fois en Liga.

Alors que Ronald Koeman n'aligne plus que deux véritables milieux de terrain dans son 3-4-2-1, les places sont extrêmement chères. Aux côtés de l'inusable Sergio Busquets, Frenkie de Jong et Pedri se succèdent depuis plusieurs semaines. Quand le Barça évoluait encore en 4-3-3, ces trois joueurs pouvaient être associés et obstruaient un peu plus l'horizon des autres milieux de terrain. Miralem Pjanic est désormais en concurrence avec Riqui Puig et Ilaix Moriba, deux pépites de la Masia qui se battent pour s'imposer dans le monde professionnel et brillent à chaque apparition.

Et cette bataille pour obtenir du temps de jeu pourrait s'intensifier encore un peu plus l'an prochain. Alors que le Bosnien a déjà affirmé qu'il ne comptait pas partir à la fin de saison, il pourrait voir ses jeunes rivaux prendre de l'épaisseur et un nouveau concurrent direct arriver : Georginio Wijnaldum.

Le Barça a-t-il vraiment besoin de Georginio Wijnaldum ?


Depuis plusieurs semaines, les rumeurs annoncent un accord entre le Barça et Georginio Wijnaldum qui arrive en fin de contrat à Liverpool. Alors que le club catalan semble déjà suffisamment armé dans l'entre-jeu, le Néerlandais semble être l'une des priorités de Ronald Koeman. L'entraîneur de Barcelone le connaît bien pour l'avoir eu sous ses ordres pendant son passage à la tête des Pays-Bas et semble vouloir miser sur lui. Le futur ancien Reds pourrait être aligné aux côtés de Frenkie de Jong comme ce fut le cas chez les Oranje. Une éventualité qui risque de ne pas plaire à tout le monde.

Alors que ce transfert gratuit pourrait permettre au Barça de se renforcer sans dépenser le moindre euro, un ou plusieurs départs seront nécessaires pour ne pas empiler les milieux de terrain et éviter augmenter inutilement la masse salariale d'un club largement endetté. Georginio Wijnaldum pourrait apporter la verticalité qui a tant manqué au Camp Nou depuis quelques années grâce à sa polyvalence, son activité et ses projections vers l'avant. Il pourrait largement remplir le rôle de plusieurs coéquipiers. Une mauvaise nouvelle pour ceux qui souhaitent plus de temps de jeu sous le maillot blaugrana.


>