Paris Grand Slam : De l'or pour Buchard, cinq médailles de bronze pour les Bleus

Panoramic


Les judokas français n’ont pas manqué le rendez-vous du Paris Grand Slam. Pour le premier tournoi majeur organisé en France depuis les Jeux Olympiques de Tokyo, les Bleus ont remporté la bagatelle de six médailles dont la plus belle pour Amandine Buchard chez les -52kg. La vice-championne olympique l’été dernier n’a absolument rien laissé à ses adversaires lors de ses quatre combats sur les tatamis installés à l’Accor Arena de Paris-Bercy. Expéditive pour son entrée en lice face à l’Ivoirienne Salimata Fofana, un combat conclu sur un ippon au bout de 53 secondes, la Polonaise Aleksandra Kaleta a donné un peu plus de fil à retordre à la Tricolore en quarts de finale. Ce n’est qu’à la dernière seconde qu’Amandine Buchard a su piéger son adversaire pour une deuxième victoire par ippon. En demi-finale, la native de Noisy-le-Sec a dû se montrer patiente. Alors que les quatre minutes de combat ne lui ont pas permis de faire la différence face à la championne du monde en titre Ai Shishime, il a fallu trois minutes et demie de « Golden Score » pour que cette dernière craque. Un waza-ari a ouvert les portes de la finale. Un dernier combat qui l’a opposé à la Kosovare Distria Krasniqi et, comme au tour précédent, c’est à l’usure qu’Amandine Buchard est allée chercher la victoire. C’est au bout de quasiment quatre minutes de prolongation que la Tricolore a mis à terre son adversaire pour s’assurer du titre.


Beaucoup de bronze pour les Bleus


La finale d’Amandine Buchard restera la seule pour le clan tricolore ce samedi dans l’enceinte parisienne. A seulement 23 ans, Blandine Pont est allée chercher le bronze dans la catégorie des -48kg. Battue par la championne du monde en titre Natsumi Tsunoda en quarts de finale, elle a pris le meilleur par ippon sur la Brésilienne Amanda Lima avant de s’assurer du bronze aux dépens de l’Allemande Katharina Menz. Mélanie Legoux-Clément, quant à elle, a cédé sur ippon face à Wakana Koga. Finaliste à Tokyo chez les -57kg, Sarah-Léonie Cysique a dû se contenter du bronze à Paris. Après avoir chuté face à la Japonaise Haruka Funakubo en demi-finales, elle a dû affronter sa compatriote Faiza Mokdar pour une place sur le podium. Un combat franco-français qui s’est achevé par un ippon pour Sarah-Léonie Cysique. Une médaille de bronze qu’elle a partagé avec Priscilla Gneto. Disqualifiée en demi-finale après avoir fait tomber son portable, elle a pris le meilleur sur Enkhriilen Lkhvagtogoo pour terminer sur une bonne note. Après le bronze à Tokyo, Luka Mkheidze a récidivé ce samedi à Bercy. Battu en demi-finale par le Sud-Coréen Seungbeom Jeon, il a dominé Harim Lee pour s’assurer de monter sur le podium. Chez les -73kg, Benjamin Axus a su faire fi de sa défaite en quarts de finale face à Skakhram Akhadov en vue du repêchage. Après avoir dominé son compatriote Joan-Benjamin Gaba, c’est l’Italien Fabio Basile qui a cédé sur waza-ari lors du combat pour la médaille de bronze.

>