Judo - Championnats d'Europe : Boukli, Buchard et Cysique sont en finale, Revol visera le bronze

Panoramic
Début en fanfare pour l'équipe de France de judo aux championnats d'Europe, du côté de Sofia en Bulgarie. Ce vendredi, le contingent tricolore est parvenu à envoyer trois de ses représentantes en finale. Dans la catégorie des -48kg, Shirine Boukli affrontera en finale la Portugaise Catarina Costa, pour essayer d'accrocher un deuxième européen après 2020. Avant cela, la Tricolore, exemptée du premier tour, avait disposé, lors du deuxième tour, de la Belge Ellen Salens, sur ippon. En quarts de finale, la Française avait écarté la Serbe Andrea Stojadinov, grâce à un ippon sur un uchi mata. Pour valider sa place en finale, Boukli a écarté, lors des demies, l'Espagnole Julia Figueroa. Dans la catégorie des -52kg, Amandine Buchard, championne d'Europe et vice-championne olympique en titre, tentera, de son côté, d'être de nouveau sacrée, contre la Britannique Chelsie Giles, son adversaire en finale.

Pas de médaille pour Gneto


Avant cela, exemptée du premier tour, Buchard a ensuite écarté la Portugaise Joana Diogo, sur waza-ari, la Kosovare Distria Krasniqi, championne olympique des -48kg, après avoir pourtant été menée deux shidos à zéro avant de l'emporter par hansoku make au Golden Score, puis l'Israélienne Gefen Primo. Enfin, dans la catégorie des -57kg, deux Françaises étaient en lice. Sarah Leonie Cysique, vice-championne olympique en titre, disputera bel et bien la finale, contre l'Israélienne Timna Nelson Levy. Exemptée du premier tour, Cysique a ensuite éliminé la Bosnienne Andjela Samardzic, la Belge Mina Libeer puis la Géorgienne Eteri Liparteliani. En revanche, Priscilla Gneto, championne d'Europe en 2017, a eu bien moins de réussite que sa compatriote. Egalement exemptée du premier tour, la Française est ensuite parvenue à sortir l'Ukrainienne Daria Bilodid. Mais, en quarts de finale, la Tricolore a ensuite chuté face à la Géorgienne Eteri Liparteliani. En repêchage, Gneto a de nouveau perdu, contre la Belge Mina Libeer. Elle ne ramènera donc pas de médaille.

Revol sauve l'honneur chez les hommes


En revanche, chez les hommes, la journée a été bien plus compliquée. Dans la catégorie des -60kg, Cédric Revol, dès le premier tour, a sorti le Chypriote Giorgos Korotzidis, avant d'enchaîner avec une victoire contre le Géorgien Jaba Papinashvili. Son aventure a ensuite été stoppée lors des quarts de finale, par le Belge Jorre Verstraeten. Lors des repêchages, Revol s'est bien repris, contre l'Ukrainien Artem Lesiuk. Il combattra pour aller chercher le bronze, face au Géorgien Lukhumi Chkhvimiani, soit une potentielle future première médaille européenne pour lui. Enfin, dans la catégorie des -66kg, Daikii Bouba, exempté du premier tour, a perdu dès son entrée en lice, contre le Moldave Denis Vieru, numéro un mondial. De son côté, Orlando Cazorla, également exempté du premier tour, a ensuite sorti l'Estonien Viljar Lipard, avant de chuter, au troisième tour, face à l'Azerbaïdjanais Yashar Najafov. La France ne remportera donc pas de médaille dans cette catégorie.

>