Grand Slam de Paris : Les Bleus terminent avec cinq médailles supplémentaires



Après une première journée riche de neuf médailles, le clan tricolore a terminé le Paris Grand Slam sur quelques bonnes notes. Sur les tatamis installés au cœur de l’Accor Arena de Paris-Bercy, l’équipe de France a remporté cinq nouvelles médailles. Dans la catégorie féminine des +78kg, pas moins de trois Tricolores se sont retrouvées sur le podium. Alors que Léa Fontaine n’a pas résisté face à l’Israélienne Raz Hershko lors d’une finale perdue au golden score sur disqualification après trois pénalités, les deux médailles de bronze ont été remportées par des judokas françaises. Tout d’abord, Julia Tolofua a poussé trois fois à la faute sa compatriote Anne-Fatoumata M’Bairo. Coralie Hayme, quant à elle, n’a pas eu besoin de disputer son combat pour la médaille de bronze. Son adversaire, la Portugaise Rochele Nunes a déclaré forfait pour leur duel. La catégorie masculine des +100kg a vu les Tricolores alterner entre joie et déception. Tout d’abord, Joseph Terhec est allé chercher sa toute première médaille dans un tournoi Grand Slam en remportant le bronze.


Première médaille pour Terhec, Maret dominé en finale des +100kg


Grâce à un waza-ari dans un combat durant lequel chacun des deux combattants a été au bord de la disqualification, le Français a dominé le Mongol Tsetsentsengel Odkhuu au golden score. La finale, disputée juste après ce combat, n’a pas souri à Cyrille Maret. Le médaillé de bronze lors des Jeux Olympiques de Rio a pourtant bien lancé son duel face au champion d’Europe de la catégorie, le Russe Inal Tasoev, avec un waza-ari mais ce dernier est allé chercher la médaille d’or sur ippon en surprenant son adversaire. Le bilan français de cette deuxième journée aurait pu être meilleur mais trois judokas tricolores se sont inclinés dans des combats pour le bronze. Tout d’abord, chez les -81kg, Tizie Gnamien n’a pas su capitaliser sur son waza-ari face au Mongol Bolor-Ochir Gereltuya, qui s’impose sur ippon. Ensuite, chez les -100kg, Cédric Olivar s’est incliné sur ippon face au Néerlandais Simeon Catharina. Enfin, chez les -90kg, Alexis Mathieu n’a pas trouvé la solution face au médaillé de bronze des Mondiaux 2019, le Géorgien Luka Maisuradze.

>