Championnats du monde : Pas de médaille pour Khyar

C'est parti pour les championnat du monde de judo à Budapest ! A un mois et demi des Jeux Olympiques de Tokyo, les différentes délégations veulent se tester sur les tatamis hongrois, mais tous les cadors ne seront pas là, à l'image du décuple champion du monde Teddy Riner, qui préfère s'entraîner. Lors de la dernière édition des Mondiaux, à Tokyo en 2019, la France avait terminé deuxième du classement des médailles derrière le Japon, avec trois médailles d'or, une d'argent et deux de bronze. Ce dimanche, ce sont les deux catégories les plus petites qui étaient au programme (-48kg chez les femmes et -60kg chez les hommes), avec quatre représentants français. Et un tricolore visera la médaille de bronze lors de la phase finale en fin d'après-midi.

Pas de première médaille pour Khyar


Il s'agit de Walide Khyar, qui disputera la petite finale après sa défaite en demies contre le Kazakh Gusman Kyrgyzbayeb sur ippon au golden score. Il défiera l'Espagnol Francisco Garrigos, le champion d'Europe en titre, pour tenter de décrocher la première médaille mondiale de sa carrière chez les seniors. Mais, grâce à un waza-ari, l'Espagnol a eu le dernier mot dans un combat intense et indécis. Auparavant, le judoka de bientôt 26 ans avait réussi une journée parfaite, avec des victoires sur ippon contre l'Australien Joshua Katz, le Marocain Issam Bassou et l'Azéri Karamat Huseynov. Son compatriote Romaric Wend-Yam Bouda avait en revanche été éliminé au deuxième tour sur ippon par le Russe Yago Abuladze, futur finaliste, après une victoire d'entrée contre l'Azéri Davud Mammadsoy.

Boukli finit septième


En -48kg, la championne d'Europe Shirine Boukli a pris la septième place finale. Après des victoires sur la Portugaise Maria Siderot (ippon au golden score) et la Russe Irena Khubulova, la judokate de 22 ans s'est inclinée comme l'Espagnole Julia Figueroa en quarts de finale. Et lors du tournoi de repêchage, elle a perdu contre la Mongole Urantsetseg Munkhbat, championne du monde 2013, qui s'est imposée au golden score. Sa compatriote Mélanie Clément, médaillée de bronze des derniers championnats d'Europe, est allée moins loin, avec une défaite sur ippon en huitième de finale contre la Japonaise Natsumi Tsunoda (vice-championne du monde 2017) après une victoire sur ippon contre la Belge Lois Petit pour son entrée en lice.

>