Championnats d’Europe : Médaille d'or pour Gahié, le bronze pour Pinot



L’équipe de France de judo en est à six médailles après deux journées lors des championnats d’Europe de Sofia. Une deuxième journée qui a toutefois été moins folle pour les Bleus. En effet, au lendemain du titre de Shirine Boukli et de trois finales pour les Tricolores, Marie-Eve Gahié s’est montré la plus forte dans la catégorie des moins de 70kg. Opposée à la Néerlandaise Sanne van Dijke, la Parisienne a très vite pris l’ascendant. Au bout de 40 secondes, Marie-Eve Gahié a su déstabiliser son adversaire mais son attaque n’a pas été suffisamment tranchante pour mettre un terme au duel. L’arbitre a toutefois octroyé un waza-ari à la Tricolore, qui a ensuite été sanctionnée pour non-combativité. Dos au mur, Sanne van Dijke a tout tenté pour faire son retard durant les deux dernières minutes du combat. Marie-Eve Gahié, de son côté, a joué la montre avec du combat au sol mais sans aller jusqu’à l’immobilisation. Malgré une frayeur dans les derniers instants avec une attaque après la fin du temps réglementaire de la part de la Néerlandaise, Marie-Eve Gahié ajoute un premier titre européen à son palmarès, elle qui a été championne du monde des moins de 70kg en 2019.


Pinot rapporte le bronze


Quelques minutes avant la victoire en finale de Marie-Eve Gahié, Margaux Pinot s’est présentée sur le tatami pour jouer la médaille de bronze. Opposée à l’Autrichienne Michaela Polleres, la numéro 9 mondiale a eu le dernier mot. Un duel qui a d’abord été très tactique avec les deux combattantes qui ont peiné à mettre leur judo en place. Le résultat a été une pénalité de part et d’autre après une minute pour non-combativité. Dans la foulée, Margaux Pinot a trouvé la solution avec un morote-seoi-nage qui a envoyé à terre Michaela Polleres, avec un waza-ari à la clé pour la Tricolore. Avec l’avantage au score, Margaux Pinot a reculé et laissé l’Autrichienne se montrer dangereuse mais sans être décisive. Ce combat pour la médaille de bronze a pris fin à douze secondes du terme avec un mouvement d’épaule qui a une nouvelle fois mis au sol Michaela Polleres. Cette fois, l’ippon a été franc et offre à la Française une troisième médaille consécutive aux championnats d’Europe après l’or en 2020 et l’argent en 2021.

>