Voile : Bolou remonte au classement, Bernaz régresse

Résultats mitigés pour les skippers français ce mardi sur les différents plans d'eau autour de Tokyo. En dériveur solitaire féminin, Marie Bolou a réussi une très belle journée, en gagnant dix places au classement à l'issue des deux courses, pour se retrouver neuvième. La Bretonne de 28 ans a terminé septième de la régate n°5 (remportée par la Suédoise Olsson) et deuxième de la régate n°5 derrière la Suissesse Maud Jayet. Avec désormais un total de 56 points, elle se retrouve à 21 points du podium provisoire, à quatre régates de la fin, avant la "medal race" qui réunit les dix premiers du classement. Du côté de l'épreuve masculine, Jean-Baptiste Bernaz est toujours dans le coup pour une médaille, même s'il a plutôt déçu ce mardi. Le Varois de 34 ans a terminé neuvième de la régate n°4 (gagnée par le Chypriote Kontides) puis 23eme de la régate n°5 (gagnée par l'Estonienne Rammo), un résultat qui ne sera pas comptabilisé car c'est son pire de la compétition, et septième de la régate n°6 (gagnée par Kontides à nouveau). Bernaz compte donc 39 points, contre 18 pour le leader Kontides. Il pointe à six unités de la troisième place, occupée par le Brésilien Robert Scheidt (48 ans), le champion olympique 1996 et 2004.

Les Bleus en difficulté en skiff


La compétition de skiff a débuté ce mardi, et les Françaises ont démarré très doucement. Lili Sebesi et Albane Dubois occupent la neuvième place du classement à l'issue des trois premières régates, après avoir terminé quatrièmes de la n°1 (course remportée par les Britanniques Dobson et Tidey), quinzièmes de la n°2 (course remportée par les Britanniques également) puis dixièmes de la n°3 (course remportée par les Brésiliennes Grael et Kunze). Le résultat de la deuxième course, qui est actuellement leur moins bon, n'est pas comptabilisé, mais leur score de 14 ne leur permet pas de figurer dans le haut du classement. Les Bleues se retrouvent à huit points du podium provisoire, mais il reste encore huit régates à disputer avant la "course aux médailles". Une seule course a eu lieu en skiff masculin, et elle vu Lucas Rual et Emile Amoros prendre la 15eme place. Un résultat qui sera annulé s'ils font bien mieux lors des onze prochaines régates.

>