Préparation : Les Bleues écrasent Porto Rico

Le décalage horaire et le changement de conditions climatiques n'ont pas eu raison des Bleues. Ce mardi, pour leur premier match de préparation pour les Jeux Olympiques sur le sol japonais depuis leur arrivée à Tokyo, les joueuses de Valérie Garnier se sont mis au diapason de leur succès du 10 juillet dernier à l'AccorArena contre l'Espagne en dominant cette fois Porto Rico. Plus exactement, les quadruples vice-championnes d'Europe en titre ont terrassé leurs adversaires (95-62), reléguées à 33 longueurs au compteur final. Un score net et sans bavure en apparence qui décrit mal néanmoins la scénario de cette rencontre qui a vu les Françaises, à six jours de débuter leur tournoi olympique, face au pays hôte, passer complètement au travers dans le premier quart-temps. Bien aidé par les pertes de balle à répétition (14 sur la seule première mi-temps, contre 4 seulement en seconde période) de Sandrine Gruda et de ses partenaires, Porto Rico menait même de seize points (30-14) au moment d'entamer le deuxième quart-temps. Vexées, les Bleues se sont alors très vite reprises, pour basculer en tête à la pause (45-38) après avoir passé un 29-8 à leurs victimes du jour.

Williams, Johannes et Duchet s'illustrent





La suite de la rencontre a tourné à la démonstration et l'équipe de France a déroulé pendant toute la seconde mi-temps. Déjà très en vue lors du deuxième match face aux Espagnoles (les Bleues avaient perdu le premier 72-61 à Valence le 8 juillet dernier), Gaby Williams a encore affiché beaucoup de promesses. Un constat qui vaut également pour Marine Johannes, toujours aussi précieuses, en particulier sur les shoots longue distance. Autre bonne nouvelle à la veille du dernier match de préparation de l'équipe de France, mercredi contre le Canada : Alix Duchet, absente lors des deux dernières sorties en Europe avant de s'envoler pour le Japon, a démontré mardi qu'elle était parfaitement rétablie de cette blessure à une cuisse qui l'avait privée des deux tests contre l'Espagne. En 21 minutes passées sur le parquet d'Oshino Village, la meneuses des Bleues en l'absence d'Olivia Epoupa à compilé 5 points et 4 passes. Valérie Garnier y voit « un bon rappel qu'il faut démarrer les matches avec intensité. » "Je ne suis pas sûre que l'on pourra revenir si on fait un début de match identique", prévient toutefois l'entraîneur des Bleues.

>