JO de Tokyo : Un appel au calme lancé par Sebastian Coe



L’incertitude plane sur les Jeux Olympiques de Tokyo. Alors que les régions de Tokyo et d’Osaka sont en état d’urgence sanitaire en raison de la propagation du coronavirus, de récents sondages font apparaître qu’une majorité de Japonais appellent au report ou à l’annulation de l’événement, qui doit démarrer le 23 juillet prochain. Alors que la présence de spectateurs venus de l’étranger a déjà été écartée, la solution la plus probable pour permettre la tenue des Jeux Olympiques de la meilleure des manières serait le huis clos total, ce que les dirigeants du Comité d’Organisation n’ont pas écarté. Mais, face à la négativité ambiante, Sebastian Coe veut maintenir l’espoir. Le président de World Athletics et ancien patron de l’organisation des Jeux Olympiques de Londres en 2012 a profité de sa présence à Sapporo ce mercredi pour un semi-marathon servant d’épreuve-test en amont de l’événement pour lancer un appel au calme.

Coe confiant quant aux mesures sanitaires en place


Assurant « comprendre la nervosité de la population concernant les Jeux Olympiques » et que cette dernière est pris « très, très au sérieux », l’ancien double champion olympique du 1 500m à Moscou en 1980 puis à Los Angeles en 1984 a confirmé que « nous avons des protocoles sanitaires qui ont été mis en place et testés ». Ayant pu constater lui-même ces mesures, Sebastian Coe a réitéré que « nous prenons très au sérieux la santé et le bien-être des communautés locales ». Mais, au-delà des considérations locales, le patron de l’athlétisme mondial a mis en avant le retentissement qu’auront ces Jeux Olympiques dans le contexte actuel. « Il est très important, alors que le monde s’apprête à sortir du coronavirus et de la pandémie, qu’il le fasse avec optimisme, a ajouté Sebastian Coe. Les Jeux Olympiques et Paralympiques seront l’emblème de cet optimisme et de cet espoir et il est important qu’ils se déroulent bien et en toute sécurité. »

>