JO de Paris : Les performances tricolores à Tokyo, un sujet d'inquiétude pour Thomas Bach ?



L’objectif de l’équipe de France olympique lors de Paris 2024 est sous toutes les lèvres. Alors que l’ancienne ministre des sports Laura Flessel avait claironné en 2017 viser 80 médailles, les ambitions ont récemment été revues à la baisse. Alors que la délégation tricolore a ramené de Tokyo l’été dernier 33 médailles, dont dix en or, avec un objectif initial à 40 récompenses, c’est en haut lieu que l’avertissement avait été donné. En effet, lors de la réception organisée à l’Elysée, le Président de la République Emmanuel Macron s’était montré très critique vis-à-vis du bilan français. « Le bilan n'est pas tout à fait celui que nous attendions », a confié le chef de l’Etat qui a ensuite mis la barre haute pour Paris 2024 avec comme objectif un Top 5 dans trois ans. « Le succès des Jeux, ce sera le succès de nos sportifs car ça marche comme ça », a ajouté le locataire de l’Elysée. Ce mardi, à l’occasion d’une conférence de presse de l’Agence Nationale du Sport (ANS), Claude Onesta en avait remis une couche.

Pour Bach, une équipe de France performante est importante


Le manager haute performance de l’ANS avait confirmé l’objectif d’une place dans les cinq premiers lors de Paris 2024. « C’est haut mais nous n’avons pas peur, donc nous allons viser la cible, a confié l’ancien sélectionneur de l’équipe de France masculine de handball. Ce n’est pas parce qu’on vise la cible qu’on tape en plein cœur à chaque fois. » Un sujet dont s’est emparé le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, en marge des Jeux de Tokyo. Selon un document interne à l’ANS que l’AFP a pu se procurer, le patron du mouvement olympique s’inquièterait des perspectives de résultats de l’équipe de France. « A Tokyo, Thomas Bach a fait part de l'inquiétude du CIO au regard des résultats de la délégation française dans la perspective de Paris, est-il inscrit dans ce document. Il affirme que les Jeux sont réussis quand les athlètes du pays hôte réalisent de grandes performance. » Comme en réponse à ces inquiétudes, Claude Onesta a dévoilé ce mardi des initiatives afin de permettre à la délégation française de briller sur ses terres à l’été 2024.

>