Jeux Paralympiques de Tokyo : Une médaille pour Lloveras et Ermenault sur tapis vert



Et 54 plus une qui font 55 ! Un peu plus de neuf mois après la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques d’été de Tokyo, la délégation française a récupéré une médaille supplémentaire sur tapis vert, et elle est en bronze. Sur la poursuite (4000m) en paracyclisme, dans la catégorie B, celle des malvoyants, Alexandre Lloveras et son guide Corentin Ermenault avaient été battus par les Polonais Marcin Polak Michal Ladosz dans la petite finale le 25 août 2021, après avoir pourtant longtemps été en tête. De l’EPO a en effet été retrouvé dans les échantillons de Polak en mai, juillet et août 2021, mais la sanction n’a été annoncée qu’en ce mois ce juin 2022. Le Polonais de 39 ans écope de quatre ans de suspension, soit jusqu’au 26 août 2025, sa carrière semble donc terminée. Tous ses résultats entre le 19 mai (date du premier test positif) et 27 août 2021 (date du début de la suspension) sont annulés.

Une troisième médaille pour le duo français


Alors qu’il fêtera ses 21 ans le 26 juin, Alexandre Lloveras (malvoyant de naissance en raison d’une maladie congénitale) reçoit donc une médaille de bronze paralympique comme cadeau d’anniversaire avec un peu d’avance, sa troisième breloque puisqu’il avait déjà remporté l’or sur le contre-la-montre et le bronze sur la course en ligne, toujours avec son guide Corentin Ermenault (26 ans, fils de Philippe, champion olympique de poursuite par équipe en 1996). Cela signifie donc que la France a décroché 55 médailles lors de ces Jeux Paralympiques : 11 en or, 15 en argent et 29 en bronze. Elle conserve néanmoins sa quatorzième place au classement des médailles (qui prend d’abord en compte le nombre de médailles d’or), entre l’Iran et l’Espagne, mais elle est dixième au nombre total de médailles. Le cyclisme sur piste a rapporté 6 de ses 55 médailles.

>