Jeux Olympiques : Une équipe d'Espagne essoufflée

Le tournoi olympique de football qui a débuté jeudi dernier a vu l'équipe de France se faire humilier par le Mexique (4-1), mais aussi l'Espagne être mise en échec par l'Égypte avec un score nul et vierge (0-0). Alors que la Roja a chuté en demi-finale du Championnat d'Europe contre l'Italie (1-1, tab 4-2), pas moins de six joueurs présents, dont cinq titulaires lors de cette demi-finale, sont venus disputer les Jeux d'été de Tokyo, seulement deux semaines après la fin du tournoi européen.

Parmi eux cinq joueurs ont déjà disputé plus de 50 matchs cette saison en comptabilisant les matchs en club et en sélection, à savoir Pau Torres (58), Unai Simon (57) et Mikel Oyarzabal (56), et deux autres ont dépassé les 60 matchs sur une saison démarrée en août 2020, le milieu offensif de Leipzig Dani Olmo (62), mais le record est pour le plus jeune de la sélection, le milieu Pedri. En effet, le natif des Îles Canaries et déjà à son 63eme match de la saison alors qu'il n'a que 18 ans et vient de terminer sa première saison au FC Barcelone, lui qui a crevé l'écran lors du Championnat d'Europe en étant titulaire à tous les matchs de son équipe.

Un enchaînement infernal

En plus de ne pas avoir su trouver la solution face à une équipe d'Égypte courageuse, les Espagnols ont perdu deux éléments sur blessure, tout d'abord le défenseur barcelonais Oscar Mingueza sorti à la 22eme minute pour une lésion musculaire, puis l'ancien joueur d'Arsenal, Dani Ceballos qui lui a été victime d'un tacle très rugueux sur sa cheville et qui aurait pu mériter un carton rouge du côté égyptien.

Après une très longue saison sans véritable pause, l’enchaînement des compétitions internationales pourraient être fatales physiquement à certains joueurs, qui sont surutilisés depuis bientôt un an. Si les Espagnols veulent remporter l'or olympique pour la deuxième fois après 1992, ils vont devoir s'employer physiquement et mentalement car la concurrence s'annonce féroce au Japon.


>