Jeux d’hiver : Une candidature pour 2034 ou 2038 de la région Sud PACA ?

La France va-t-elle à nouveau accueillir les Jeux d’hiver à moyen terme ? Alors que la région Auvergne-Rhône-Alpes, par la voix de son président Laurent Wauquiez, avait évoqué en octobre dernier des velléités de succéder à Milan et Cortina d’Ampezzo, qui accueilleront l’événement en 2026, c’est une autre région qui pourrait se mettre sur les rangs mais à une échéance un peu plus lointaine. En effet, à l’occasion de ses vœux à la presse présentés ce jeudi à Marseille, Renaud Muselier a lancé l’idée d’une candidature de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Nous visons les Jeux d'hiver pour les Alpes du Sud, a ainsi déclaré le président de la région. Nous avons décidé de porter une intention de candidature pour l'organisation des jeux pour 2034 ou 2038. » Une candidature pour 2030 a d’ores-et-déjà été écartée car « l'alternance des continents voudrait que 2030 soit dévolue au Japon ou à l'Amérique du Nord », après une édition en Europe en 2026.


Les plans précis doivent encore être établis


Renaud Muselier a profité de l’occasion pour assurer que, à ses yeux, ce n’était pas une idée lancée à la cantonade. « Quand je vous dis ‘intention’, c'est un mot châtié, feutré mais c'est une très ferme intention de ma part, a ajouté le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. C'est la région qui est à la disposition du monde sportif, du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). » Toutefois, pour qu’une telle candidature soit effectivement lancée, il faudra recevoir l’aval des dirigeants du CNOSF puis, en vertu de la nouvelle procédure de désignation, convaincre le Comité International Olympique (CIO) de la pertinence du projet, dont les contours n’ont pas encore été dessinés. S’il n’a pas précisé si une « ville centre » avait déjà été désignée pour ce projet, la possibilité d’éclater l’organisation de l’événement sur toute une région pourrait faciliter la mise en place d’une candidature permettant à la France d’accueillir les Jeux d’hiver pour la 1ère fois depuis Albertville en 1992.

>