Jeux de Paris : Le CIO a donné son feu vert au calendrier des compétitions

Panoramic
Les Jeux d’été de Paris 2024 deviennent un peu plus concrets. Alors que la Cérémonie d’Ouverture prévue sur la Seine aura lieu dans un peu plus de deux ans, le Comité International Olympique (CIO) a donné plus de corps à l’événement. En effet, lors de la réunion de sa Commission Exécutive, l’organisation installée à Lausanne a donné son feu vert au calendrier des 19 jours de compétition, qui est « le fruit d’un long travail collectif associant, aux côtés de Paris 2024, le mouvement sportif international (les Fédérations Internationales, le Comité International Olympique), le diffuseur hôte des Jeux OBS (Olympic Broadcasting Services) et les acteurs publics pour offrir la meilleure expérience possible aux athlètes, comme aux spectateurs ». Le premier engagement matérialisé par ce calendrier est la possibilité pour l’ensemble des athlètes engagés de participer à au moins une des deux cérémonies. En effet, les épreuves de surf organisées à Tahiti débuteront dès le 27 juillet, afin de permettre aux athlètes souhaitant participer à la Cérémonie de Clôture de rallier la France à temps.


Début anticipé pour plusieurs disciplines et des médailles d’entrée de jeu


Si la Cérémonie d’Ouverture aura lieu le 26 juillet, les premières épreuves prendront un peu d’avance. En effet, le handball au Stade Pierre-Mauroy de Lille, le rugby à 7 au Stade de France et les tournois de football débuteront dès le 24 juillet. Des Jeux d’été de Paris qui débuteront fort avec pas moins de huit titres olympiques décernés dès le 27 juillet, soit le lendemain de la Cérémonie d’Ouverture. Le cyclisme (contre-la-montre femmes et hommes), le judo, l’escrime, le plongeon, le rugby, le tir, la natation et le skateboard ouvriront ainsi le bal. Alors que le programme des épreuves de natation et d’athlétisme a pu être adapté lors des récents Jeux, ces deux disciplines seront mis en valeur avec la programmation des finales en soirée à la Paris-La Défense Arena et au Stade de France. Un autre haut-lieu de ces Jeux sera la Place de la Concorde avec un programme permettant l’organisation d’épreuves tout au long de la quinzaine. Si le skateboard lancera les festivités, c’est le breakdance qui baissera le rideau durant le dernier week-end.


La conclusion des sports collectifs comme bouquet final


Paris sera également au centre de l’attention avec les épreuves sur route mais également dans la Seine qui seront réparties sur l’ensemble de la quinzaine. Après le contre-la-montre en cyclisme, le triathlon, la marche, les courses sur route en cyclisme, la natation en eau libre et le marathon se succèderont au cœur de la ville. Un autre temps fort de ces Jeux d’été de Paris sera le week-end intermédiaire. En effet, pas moins de quinze sports seront concernés par des finales : tennis, tennis de table, judo (épreuve par équipes mixtes), escrime, athlétisme, tir à l’arc, tir, cyclisme (courses en ligne), golf, équitation, aviron, gymnastique artistique, badminton et natation. Enfin, pour un grand final, les sports collectifs seront mis en avant lors des quatre derniers jours avec un programme permettant aux finales de ne pas se chevaucher. Les finales femmes et hommes de hockey sur gazon, handball, football, beach volleyball, volleyball, basketball et water-polo seront réparties dans la dernière ligne droite des Jeux. Si le calendrier complet ne sera pas confirmé avant la fin du premier semestre 2022, il est déjà acquis qu’aucune épreuve ne débutera avant 7h30 et que la journée se prolongera jusqu’à 23h30 en semaine et minuit les vendredi et samedis.

>