Haltérophilie : Nayo Ketchanke cinquième des -87kg




Pas de médaille pour l'haltérophilie française lors de des Jeux Olympiques de Tokyo ! Gaëlle Nayo Ketchanke (33 ans), la représentante française dans la catégorie des -87kg, a pris la cinquième place de la finale du groupe A, pour ses derniers JO. Elle améliore ainsi son résultat des Jeux de Rio il y a cinq ans, où elle avait terminé huitième des -75kg. La native de Douala occupait la sixième place après l'arraché, après avoir soulevé des barres à 103, 106 puis 108kg, alors que la Chinoise Zhouyu Wang avait réussi à soulever 120 kilos. Dans l'épreuve d'épaulé-jeté, Nayo Ketchanke a réussi à soulever des barres à 135 puis à 139kg, avant d'échouer à 145kg, soit la cinquième performance de cette épreuve, loin des 150kg de Wang et de l'Equatorienne Tamara Salazar Arce.


Le podium était à onze kilos 


Au final, avec ses 247 kilos cumulés, Nayo Ketchanke termine donc cinquième, derrière Wang (270kg), Salazar Arce (263), la Dominicaine Crismery Santana Peguero (256kg) et la Mongole Ankhtsetseg Munkhjantsan (252kg). Une belle manière de clôturer une carrière olympique. L'équipe de France d'haltérophilie quitte donc Tokyo sans médaille, mais avec la septième place d'Anaïs Michel en -49kg, la quatrième place de Dora Tchakounté en -59kg et donc la cinquième place de Gaëlle Nayo Ketchanke en -87kg. Bernardin Kingue Matam n'avait quant à lui pas été classé en -67kg après avoir manqué ses trois essais à l'épaulé-jeté.

>