Haltérophilie (F) : Septième place pour Anaïs Michel chez les 49kg

Anaïs Michel a tout donné mais ça n’a pas suffi. Invitée à participer au plateau A de la catégorie féminine des 49kg, avec les huit meilleures mondiales, l’haltérophile française a terminé à bonne distance du podium. Après avoir réussi à soulever une première barre à 76kg, la championne d’Europe des 48kg en 2017 est parvenue à faire mieux sur son deuxième essai avec 78kg. Sur sa lancée, la Française a tenté 80kg pour sa troisième et dernière barre mais sans parvenir à achever le mouvement. Un score qui lui a permis de pointer à la huitième place, à égalité avec la Brésilienne Natasha Rosa Figuereido. Au moment de passer à l’épaulé-jeté, Anaïs Michel a démarré par une barre à 96kg, qu’elle est parvenue à soulever sans aucun souci. Une réussite que la Tricolore a confirmé avec trois kilos supplémentaires. Toutefois, au moment de se présenter face à une barre à 101kg, Anaïs Michel n’est pas parvenue à aller au bout de son mouvement. Avec un total de 177kg, la membre de l’équipe de France olympique prend la septième place finale.


Hou n’a rien laissé à personne


Pour jouer les médailles, la Tricolore aurait dû soulever au total 17kg de plus. En effet, avec 84kg à l’arraché puis 110kg à l’épaulé-jeté soit un total de 194kg, l’Indonésienne Windy Cantika Aisah a pris le bronze mais à bonne distance de la médaille d’argent. Cette dernière a été remportée par l’Indienne Chanu Saikhom Mirabai avec un total de 202kg, réparti entre 87kg pour l’arraché puis 115kg pour l’épaulé-jeté. Mais, pour le titre de championne olympique, personne n’a été en mesure de rivaliser avec Zhihui Hou. La Chinoise, championne du monde en 2018, remporte sa première médaille d’or aux Jeux d'été en ayant, tout simplement, battu trois records olympiques ! Dès l’arraché, l’haltérophile de 24 ans a donné le ton avec 88kg puis 92kg et enfin 94kg, une barre jamais vue lors des Jeux et avec sept kilogrammes de plus que sa plus proche rival. Une domination qui s’est poursuivie à l’épaulé-jeté avec 109kg puis 114kg et enfin le record olympique à 116kg. Au total, la Chinoise s’impose avec 210kg, un score inédit à ce niveau de compétition.

>