France : Lavillenie souffre d'une entorse à une cheville à moins de deux semaines des JO

Inquiétude pour Renaud Lavillenie ? Ce dimanche après-midi, le perchiste aurait dû participer au meeting de Sotteville-lès-Rouen, situé dans le département de la Seine-Maritime. Une dernière compétition avant les Jeux. Mais, au moment de l'échauffement et avant donc que le concours ne débute, le Français s'est blessé à la cheville gauche, ce qui l'a ensuite évidemment contraint à renoncer à ce meeting. A ce dernier, étaient également présents les Américains Sam Kendricks et KC Lightfoot. Les images du quotidien sportif français L'Equipe montrent Lavillenie particulièrement soucieux, soutenu par deux autres personnes, sa fameuse cheville gauche étant alors, dans le même temps, surélevée. Après n'avoir pas pu enclencher son saut, comme de coutume, lors de ce fameux échauffement, l'athlète est alors bien mal retombé, et plus précisément sur le côté du tapis de réception. C'est alors à ce moment-là que sa cheville s'est dérobée, ce qui a donc ensuite entraîné son évacuation de la piste par des secouristes. Des secouristes qui l'ont alors conduit directement à l'infirmerie, avant que le sportif, désireux visiblement de ne prendre aucun risque, ne renonce définitivement à ce fameux concours.

Lavillenie n'est pas inquiet


Lavillenie, après avoir quitté le stade, devait se rendre à l'hôpital, afin d'y passer des examens pour en savoir davantage. Le diagnostic n'a pas mis bien longtemps avant de tomber. En effet, le perchiste souffre d'une entorse de cette fameuse cheville gauche, avec aucune fracture ni arrachement osseux à signaler. « Encourageant », selon le principal intéressé. En attendant, les Jeux Olympiques d'été 2020 de Tokyo au Japon se rapprochent. Initialement prévus du vendredi 24 juillet au dimanche 9 août derniers, ils auront finalement lieu entre le vendredi 23 juillet et le dimanche 8 août prochains, après avoir été reportés en raison de la pandémie de coronavirus. En ce qui concerne le concours de la perche, les qualifications de celui-ci sont programmées pour le samedi 31 juillet prochain. Cela laisse ainsi à Renaud Lavillenie un petit peu moins de trois semaines pour être opérationnel. Deuxième meilleur performeur de l'année, avec un saut effectué à 6,06m, le perchiste français est une véritable chance de médaille pour la France, voire même, tout simplement, de titre.

>