Football : Les Américaines et Megan Rapinoe humiliées !

Premier coup de tonnerre dans ces Jeux d'été 2020 de Tokyo au Japon. Alors que le prestigieux événement sportif ne débute officiellement que ce vendredi 23 juillet avec la cérémonie d'ouverture, plusieurs disciplines sportives programmées à cette occasion ont commencé dès ce mercredi. Et c'est ainsi notamment le cas pour le football féminin. La troisième rencontre programmée opposait la Suède aux Etats-Unis, du côté du Tokyo Stadium de Tokyo. Et si la victoire semblait promise aux Américaines, il n'en a finalement rien été. Pire, elles ont même assez lourdement chuté.

En effet, au terme des 90 minutes de jeu, la Suède s'est très largement imposée, sur le score de trois buts à zéro. L'ouverture du score est intervenue dès la 25eme minute de jeu, par l'intermédiaire de l'attaquante de Hacken Stina Blackstenius (25 ans), idéalement trouvée par l'attaquante du Real Madrid Sofia Jakobsson (31 ans).

Morgan est sortie à la mi-temps

Au retour des vestiaires, Blackstenius y est ensuite allée de son doublé, synonyme donc évidemment de break pour la Suède. On jouait ainsi la 54eme minute de jeu. Enfin, peu avant le dernier quart d'heure de jeu du temps réglementaire, et plus précisément à la 72eme minute de jeu, la défenseure du Bayern Munich Hanna Glas (28 ans) a parfaitement su trouver la milieu de terrain de la Juventus Turin Lina Hurtig (25 ans) pour le troisième et dernier but de cette rencontre, tous donc en faveur de la Suède.

En face, les Etats-Unis n'y étaient ainsi clairement pas, malgré la présence, sur la pelouse, de leurs plus grandes stars. L'attaquante d'Orlando Pride Alex Morgan (32 ans) a cédé sa place à la mi-temps, alors que la milieu de terrain du Reign FC Megan Rapinoe (36 ans) est entrée en jeu, à la 64eme minute. Quadruples championnes olympiques (1996, 2004, 2008, 2012), les Etats-Unis sont les grandes favorites à la victoire finale. Mais ce revers aussi lourd qu'inattendu complique déjà sérieusement leur tâche.


>