Escrime : Vitalis et Apithy éliminés au premier tour

Après le zéro pointé de Londres, l’équipe de France d’escrime avait décroché trois médailles à Rio et espère bien en faire autant à Tokyo. Mais c’est mal parti pour les Bleus, avec deux éliminations d’entrée pour les deux premiers tricolores en lice. Première sur la piste, l’épéiste Coraline Vitalis (26 ans), championne d’Europe 2019, a été éliminée par l’Estonienne Julia Beljaveja, sacrée championne du monde en 2013. Une défaite sans le moindre suspense : 15-5 ! Beljaveja a fini la première période en menant 4-0, puis a remporté la deuxième sur le score de 7-5, avant de finir sur un nouveau 4-0 dans la troisième. Laura Flessel-Colovic (argent) et Maureen Nisima (bronze) restent donc les deux dernières épéistes françaises médaillées aux JO. C’était à Athènes en 2004.


Apithy tombe aussi





Cela ne s'est pas mieux passé pour Bolade Apithy (35 ans) au sabre. Le Dijonnais, triple médaillé d'Europe en individuel, est tombé d'entrée contre l’Iranien Mohammad Rahbari, s'inclinant sur le score de 15-13. L’Iranien a fini la première période sur un 3-0 pour la remporter 8-5, puis n’a eu besoin que de la deuxième période pour conclure. Apithy est pourtant parvenu à revenir à 13-12 mais pas à égaliser. Lors des dernières touches, il n'avait plus de joker vidéo pour vérifier si son adversaire l'avait bien touché, et cela lui a été préjudiciable. Que de regrets pour le vétéran français, qui ne succédera donc pas à Nicolas Lopez, vice-champion olympique en 2008 à Pékin. Dimanche, c’est l’épée masculine et le fleuret féminin qui seront au menu.

>