Cyclisme sur piste : Les Bleues plus rapides que jamais en poursuite par équipes

Les Bleues avaient fixé le cap. Avant d’aborder les qualifications de la poursuite par équipes, Victoire Berteau, Marion Borras, Valentine Fortin et Marie Le Net avaient pour objectif de battre le record de France sur la distance. Première équipe à apparaître sur la piste en pin de Sibérie du vélodrome d’Izu, les Tricolores ont mis une claque au chrono établi à Minsk en novembre 2019 par un quatuor dans lequel Clara Copponi et Coralie Demay avaient pris place aux côtés de Valentine Fortin et Marion Borras.

Malgré un rythme qui a baissé en fin de course, les Bleues ont bouclé la distance en 4’12’’502, soit un peu moins de cinq secondes de mieux par rapport à l’ancienne référence tricolore. La performance tricolore laissait augurer d’une piste très rapide. Une impression qui a été très rapidement confirmée car les Allemandes ont abaissé de trois secondes le record du monde en 4’07’’307. Un chrono sur lesquelles toutes les nations engagées se sont cassées les dents… mêmes les Britanniques tenantes du titre, qui ont démarré fort avant de baisser de pied dans le dernier kilomètre. Les Bleues terminent ces qualifications à la cinquième place avec l’Italie qui sera leur adversaire mardi en quarts de finale.

 


 

 

L’Allemagne et la Chine s'affronteront pour l'or


Pour lancer ces épreuves de cyclisme sur piste des Jeux Olympiques de Tokyo, les qualifications de la vitesse par équipes féminine a permis de dessiner un match entre l’Allemagne et la Chine. Lea Sophie Friedrich et Emma Hinze ont signé le meilleur temps des qualifications (32’’102), ce qui va leur permettre de retrouver l’Ukraine au premier tour. Tenante du titre, la Chine n’a concédé que 33 millièmes de seconde aux Allemandes. Shanju Bao et Tianshi Zhong devront en découdre avec la Lituanie avec l'ambition de signer un des deux meilleurs temps afin de se qualifier pour la finale.

Les deux derniers matchs du premier tour opposeront d’un côté les Pays-Bas à la Pologne et de l’autre, la Russie retrouvera le Mexique. Le duel entre la Chine et l’Allemagne aura bien lieu en finale. Face à la Lituanie, Shanju Bao et Tianshi Zhong ont répondu à leurs rivales avec un nouveau record du monde (31’’804). Les Allemandes, dans la foulée, ont assuré leur qualification avec le deuxième temps (31’’905) lors de leur duel face aux Ukrainiennes.

 


>