Canoë-kayak en ligne : Hostens et Guyot qualifiées, Hubert repêché

Après le slalom en première semaine, qui n'a pas apporté de médailles à l'équipe de France, le canoë-kayak passe en mode sprint à Tokyo avec les épreuves en ligne. Des épreuves disputées sur le Canal de la forêt de la Mer qui ont démarré par les séries du K1 200m féminin, dont les deux premières s’assurent une place en demi-finale avec le reste des engagées contraintes de passer par un tour de repêchage, ou quarts de finale. Présente dans la deuxième série, Léa Jamelot ne s’est pas remise d’un départ compliqué et ne prend que la sixième place à plus de deux secondes de la Hongroise Dora Lucz. Pour sa part, Vanina Paoletti manque la qualification directe pour les demi-finales pour un peu moins de trois dixièmes de seconde. Engagée dans la quatrième série, la Tricolore a pris la troisième place derrière la Chinoise Mengdie Yin et la Portugaise Teresa Portela. Toutes deux envoyées en quart de finale, les Tricolores n’ont pas connu plus de réussite. Léa Jamelot a pris la quatrième place de sa course à deux secondes de la Suédoise Linnea Stensils. Vanina Paoletti, quant à elle, a également terminé quatrième et manque la qualification pour un peu plus de deux dixièmes de seconde.

Hubert, Hostens et Guyot sauvent le bilan tricolore


Les séries du K1 1000m masculin ont tout d’abord vu Etienne Hubert se résigner à devoir passer par un quart de finale. Le médaillé de bronze en K2 1000m lors des Mondiaux 2019 s’est accroché pour espérer prendre une des deux premières places mais termine quatrième de sa série à quasiment six secondes du Hongrois Balint Kopasz. Guillaume Burger n’a pas connu plus de réussite lors de sa course. S’il s’est placé dans le trio de tête après 250m, le Tricolore a finalement pris la quatrième place à quasiment treize secondes du Portugais Fernando Pimenta. A l’image du duo tricolore engagé en K1 200m, les deux Français ont dû disputer un quart pour espérer arracher une place en demi-finales. Seulement cinquième de sa course à sept secondes des places qualificatives, Guillaume Burger reste à quai contrairement à Etienne Hubert. Ce dernier a assuré derrière l’Australien Jean van der Westhuyzen pour valider sa place pour les demi-finales. Le clan tricolore a également pu compter sur le duo formé de Manon Hostens et Sarah Guyot. Les Tricolores ont pris la deuxième place de leur série du K2 500m à un peu moins d’une seconde des Polonaises Karolina Naja et Anna Pulawska. Une performance qui leur permet de passer directement en demi-finales de la distance.

>