Aviron : Boucheron et Androdias en finale, les jumeaux Turlan en demies




Ça passe pour Guillaume et Thibaud Turlan ! Les jumeaux bordelais de 24 ans disputeront bien les demi-finales du deux de pointe sans barreur sur le canal de la forêt de la Mer de la baie de Tokyo ! Contraints de disputer les repêchages ce dimanche matin après avoir terminé bons derniers de leur série samedi, les frères ont terminé deuxièmes de leur course de deux kilomètres, en 6'49"19, derrière les Espagnols et devant les Biélorusses (qui se qualifient aussi pour les demies). Troisièmes pendant la moitié de la course, les Français ont gagné une place dans la deuxième partie. Ils disputeront leur demi-finale mardi, le typhon attendu lundi sur les côtes japonaises ayant un peu modifié le programme de l'aviron. Le quatre de couple féminin devait également passer par les repêchages, mais les Françaises ont échoué. Violaine Aernoudts, Margaux Bailleul, Marie Jacquet et Emma Lunatti ont terminé cinquièmes, en 6'47''41, et devront donc se contenter de la "finale B". Elles auraient dû ramer dix secondes plus vite pour terminer parmi les deux premières du classement (places occupées par l'Australie et l'Italie) et rallier les demi-finales.

Boucheron et Androdias retournent en finale





Troisième embarcation française en lice ce dimanche, le deux de couple féminin disputait une demi-finale, mais Hélène Lefebvre et Elodie Ravera-Scaramozzino n’ont pu faire mieux que quatrièmes, en 7’12’’68, alors qu’elles étaient encore troisièmes à mi-course. Ce classement ne leur permettra pas de disputer la finale, car il a fallait terminer parmi les trois premiers. La journée s'est bien terminée pour l'aviron français, avec la qualification pour la finale de Hugo Boucheron et Matthieu Androdias en deux de couple poids légers. Sixième à Rio en 2016, le duo français pourra retenter sa chance mercredi en finale, après sa victoire en demie en 6'20"45, après une grosse deuxième partie de course puisqu'il n'était que quatrième après 500m et deuxième à 1000m. C'est une vraie chance de médaille pour la délégation française !

>