JO 2022 : Médaille de bronze pour Mathieu Faivre !

Reuters

Mathieu Faivre est décidément l'homme des grands rendez-vous ! Sacré champion du monde de slalom géant l'an passé, alors qu'il n'avait remporté que deux courses de Coupe du Monde jusque-là, le voici désormais médaillé de bronze olympique, alors que son meilleur résultat de la saison est une cinquième place à Adelboden. Le Niçois de 30 ans a attendu le meilleur moment pour signer ses deux meilleures manches de la saison, et ainsi offrir une huitième médaille à la France lors de ces Jeux de Pékin, la toute première en bronze. Troisième de la première manche et donc parti en antépénultième position de la deuxième, Faivre n'a pas commis de grosse erreur mais n'a pas réussi à devancer Zan Kranjec. Le Slovène, huitième du premier run, a signé une deuxième manche de feu, toujours dans des conditions difficiles même si elles s'étaient améliorées par rapport à la première, et le Français est arrivé avec une seconde et 15 dixièmes de retard sur lui.

 

🇫🇷🥉 BOOM ! Mathieu Faivre se pare de bronze sur le slalom géant, Marco Odermatt sacré champion olympique ! #ChaletClub #Beijing2022 pic.twitter.com/3JaOQ2e2Zg


— Eurosport France (@Eurosport_FR) February 13, 2022


 

Faivre peut remercier Brennsteiner


Restait alors deux skieurs à partir, et l'un deux devait commettre une grosse faute pour éviter à Faivre de finir au pied du podium. Et c'est Stefan Brennsteiner qui l'a commise ! L'Autrichien, qui était en retard sur Kranjec mais en avance sur le Français avant le dernier pointage, est sorti de la piste. Même s'il s'est rattrapé de justesse, il a fini quinze secondes derrière, ce qui signifiait donc une médaille supplémentaire pour la délégation française. Pour qu'elle soit en argent et pas en bronze, il fallait alors que le vainqueur de la première manche et roi de la discipline cette saison, Marco Odermatt, se rate, mais cela n'a pas été le cas. Le Suisse a tremblé jusqu'au bout mais il est arrivé avec 19 centièmes d'avance sur le Slovène, pour s'offrir la première médaille d'or olympique de sa carrière, à 24 ans. Pour Kranjec (29 ans), c'est une première médaille olympique également, lui qui avait fini au pied du podium il y a quatre ans. Deux autres Français s'étaient qualifiés pour la deuxième manche et ont signé une très belle performance : Thibaut Favrot et Alexis Pinturault ont fini cinquièmes ex-aequo, à 1"69 du vainqueur.

JEUX D'HIVER DE PÉKIN / SKI ALPIN (H)
Classement final du slalom géant - Dimanche 13 février 2022
1- Marco Odermatt (SUI) en 2'09"35
2- Zan Kranjec (SLO) à 0"19
3-Mathieu Faivre (FRA) à 1"34
4- River Radamus (USA) à 1"60
5- Thibaut Favrot (FRA) 1"69
- Alexis Pinturault (FRA) à 1"69
7- Gino Caviezel (SUI) à 1"85
8- Henrik Kristoffersen (NOR) à 1"90
9- Joan Verdu (AND) à 1"93
10- Filip Zubcic (CRO) à 2"74
...

Abandons : Lucas Braathen (NOR), Mattias Roenngren (SUE), Andrej Drukarov (LIT), Emir Lokmic (BOS), Luca de Aliprandini (ITA), Manuel Feller (AUT)...

Si vous avez manqué la première manche :

Il n'avait neigé qu'une seule fois cet hiver sur la piste de Yanqing, mais en ce dimanche jour de slalom géant masculin olympique, la neige a décidé de faire son retour. C'est donc dans des conditions de visibilité très difficiles et sous une température de -13°c au sommet que les 89 skieurs ont pris le départ (54 ont vu l'arrivée). Vainqueur de quatre des cinq géants qui se sont déroulés depuis le début de la saison en Coupe du Monde, Marco Odermatt fait figure de grand favori, et le Suisse n'a pas déçu. Malgré une grosse faute sur le haut du parcours, le leader de la Coupe du Monde, parti avec le dossard 4, a réussi une deuxième partie de manche canon et a signé le meilleur temps, en 1'02"93. La deuxième place est revenue au surprenant Autrichien Stefan Brennsteiner (deux podiums en Coupe du Monde), à seulement quatre centièmes du vainqueur, alors qu'il avait le dossard 12. Et sur le podium provisoire, c'est le champion du monde français Mathieu Faivre que l'on retrouve ! Le skieur de 30 ans, qui n'a pu faire mieux que cinquième cette saison, a réussi une très belle manche, pour échouer à seulement huit centièmes d'Odermatt. « Les conditions sont pour tout le monde pareil. C’est assez compliqué mais le revêtement est assez bon, on peut quand même s’exprimer. Le ski est déjà un sport aléatoire quand les conditions sont bonnes, alors là je peux vous dire que c’est très particulier. J’ai rarement fait une course où il y a aussi peu de visibilité. Je suis plutôt satisfait de ma première manche mais il n’y a que 30% du travail de fait », a réagi Faivre au micro de France Télévisions. Pas moins de six skieurs ont terminé dans la même demi-seconde, avec notamment un autre Français, Thibaut Favrot, parti avec le dossard 17. Le skieur de 27 ans a terminé à 19 centièmes d'Odermatt, et était le premier surpris à l'arrivée : « Il y a de quoi avoir le sourire. Je suis très surpris en bas à l’arrivée parce que je me sentais très mal durant ma manche, comme tous les athlètes aujourd’hui je pense. Ce sont des conditions difficiles. J’ai fait le ski que je faisais à l’entraînement, je me suis donné à fond. Je vais skier sans pression pendant la deuxième manche. Les objectifs de médaille ne sont pas sur moi. Je vais profiter, c’est peut-être la seule fois dans ma vie où je vais courir les Jeux Olympiques. » Le toujours redoutable Henrik Kristoffersen s'est quant à lui placé entre les deux Français. Avec un classement aussi serré, autant dire que le suspense s'annonce palpitant lors de deuxième manche, qui débutera à 8h00 (soit 1h15 après l'hure prévue), dans des conditions a priori identiques !

 

 

Pinturault aux portes du Top 10


Alexis Pinturault, quant à lui, a pris la onzième place à 1"06 du Suisse et 98 centièmes du podium provisoire. Blessé à l'épaule durant le slalom du combiné, le vainqueur de la Coupe du Monde 2021 a perdu du temps sur la deuxième partie de la manche. Il lui faudra sans doute un gros concours de circonstances pour effectuer une belle remontée au classement. « J’ai eu beaucoup de mal avec la lumière, je ne voyais vraiment rien et j’ai eu du mal à prendre énormément de risques avec mon épaule, que je sens. Ce n’est pas facile. Il y a un coup à jouer car ça reste serré et on ne sait pas ce que peut donner la deuxième manche. J’espère surtout que les conditions de lumière seront meilleures, ça me permettra de me lâcher un peu plus », a expliqué "Pintu" après sa course. Le quatrième Français en lice, Cyprien Sarrazin, a quant à lui chuté dès la troisième porte, et ne verra pas la deuxième manche (comme Alexander Schmid, Justin Murisier ou encore Loïc Meillard) et il était dégoûté à l'arrivée : « C’est terrible de venir là, de se préparer, d’être à fond, j’étais très fier d’être là, très heureux, j’avais envie de tout donner… Ça a été tellement rapide que je ne sais même pas ce qui m’est arrivé, je n’ai rien compris. Troisième porte, j’étais déjà par terre. Le seul truc que j’ai envie de retenir, c’est que mes deux potes sont devant et c’est beau. Ils m’ont donné de la force, même si je n’en ai pas profité. Maintenant, je suis leur plus grand supporter, j’espère qu’ils vont nous faire plaisir. » C'est ce qu'on espère tous !

JEUX D'HIVER DE PÉKIN / SKI ALPIN (H)
Classement de la première manche du slalom géant - Dimanche 13 février 2022
1- Marco Odermatt (SUI) en 1'02"93
2- Stefan Brennsteiner (AUT) à 0"04
3- Mathieu Faivre (FRA) à 0"08
4- Henrik Kristoffersen (NOR) à 0"12
5- Thibaut Favrot (FRA) à 0"19
6- Luca de Aliprandini (ITA) à 0"49
7- Manuel Feller (AUT) à 0"74
8- Zan Kranjec (SLO) à 0"78
9- River Radamus (USA) à 0"86
10- Gino Caviezel (SUI) à 0"97
11- Alexis Pinturault (FRA) à 1"06
...

Abandons : Cyprien Sarrazin (FRA), Alexander Schmid (ALL), Justin Murisier (SUI), Loïc Meillard (SUI), Rasmus Windingstad (NOR)...

 


>