Ligue européenne (H) : Carton plein pour les clubs français

Il y aura bien quatre équipes françaises en phase de poules de la Ligue européenne de handball, la deuxième Coupe derrière la Ligue des Champions dans la hiérarchie continentale. Alors que Nantes, troisième de la dernière saison de Starligue, est qualifié d'office pour cette phase, Aix, Nîmes et Toulouse devaient passer par le deuxième tour préliminaire. Et ils se sont tous les trois qualifiés ! Aix, quatrième de la Starligue 2020-21, s'est largement imposé à domicile contre les Norvégiens d'Arendal (40-22) après avoir été contraint au match nul à l'extérieur (27-27). La rencontre a été serrée pendant les vingt premières minutes (11-11), avant que les Provençaux ne parviennent à faire la différence avant la mi-temps (16-13). Les Norvégiens se sont totalement écroulés au retour des vestiaires et ont encaissé un improbable 24-9 en deuxième période, l'écart passant à +10 à la 44eme minute (26-16), pour aller jusqu'à +18 en fin de match. Auteur de 6 buts chacun, Kristjan Kristjansson, Micke Brasseleur et Gabriel Loesch ont porté le PAUC, pendant qu’Alejandro Romero Carreras réussissait un festival dans les buts, avec 17 arrêts à 48,5% de réussite.

Nîmes n'a pas tremblé


Nîmes, cinquième de la dernière saison de Starligue, s'est de son côté contenté d'un match nul (29-29) sur le terrain du CSKA Moscou, après s'être imposé de sept buts au match aller dans le Gard (36-29). Les Russes ont compté jusqu'à trois buts d'avance en première mi-temps (13-10, 22eme), mais l'UNAM a égalisé juste avant la mi-temps (15-15). En deuxième période, le CSKA n'a jamais pris plus d'un but d'avance, et c'est même Nîmes qui en a compté deux à quatre minutes de la fin (27-29), avant de voir les Russes égaliser dans le money-time, sans conséquence. Mohamed Hisham Sanad finit avec 9 buts en 11 tirs, et Rémi Desbonnet avec 9 arrêts (27,3%).

Tirage au sort jeudi


Enfin, Toulouse, sixième de la Starligue 2020-21 et vainqueur de six buts à l'aller contre Malmö (30-24), pouvait se rendre plutôt confiant en Suède. Et ce ne fut effectivement pas un problème. Le Fenix, en difficulté en championnat, est allé s'imposer 29-25 pour assurer la qualification. Les Toulousains ont mené d'un bout à l'autre durant cette partie, avec un avantage grimpant jusqu'à +5 en première mi-temps (9-14, 26eme), avant que les Suédois ne reviennent au score (19-19, 40eme), et ne craquent à nouveau (22-27, 54eme). Toulouse, porté par les 6 buts d’Erik Balenciaga et les 15 arrêts de Robin Cantegrel (37,5%), verra donc la phase de poules au mois d'octobre. Nantes sera placé dans le chapeau 1, Aix dans le 4, Nîmes dans le 5 et Toulouse dans le 6 lors du tirage au sort qui aura lieu jeudi, sachant que deux équipes d’un même pays ne peuvent pas s’affronter.

>