Handball : Philippe Bana élu président de la Fédération française

La Fédération française de handball tient son septième président ! Après René Bouet, Charles Petit-Montgobert, Nelson Paillou, Jean-Pierre Lacoux, André Amiel et Joël Delplanque, c’est Philippe Bana qui prend la tête de la FFHB. L’ancien entraîneur (au Stade Marseillais de 1985 à 1988 et à l’OM Vitrolles de 1989 à 1992) et Directeur technique national (de 1999 à 2020), âgé de 63 ans, a été élu ce samedi via un vote électronique. Sa liste « Handball 2024, jouons collectif » a récolté 57,54% des suffrages, contre 32,51% pour la liste « Handball, un nouvel élan, un nouveau challenge » de Jean-Pierre Feuillan, et 9,95% pour la liste « La Relance » d’Olivier Girault. Il succède ainsi à Joël Delplanque, en poste depuis 2008, qui n’avait pas souhaité briguer un nouveau mandat, à 74 ans.

Fernandez et B.Gille en soutien


Soutenu notamment par les anciennes stars de l’équipe de France Jérôme Fernandez et Bertrand Gille, l’ancien président du club de Montpellier Rémy Lévy et l’ancienne internationale et aujourd’hui présidente de la Ligue féminine de handball Nodjialem Myaro, Philippe Bana avait axé son programme sur quatre angles : la performance sportive, sociale, organisationnelle et économique. « Nous avons établi un programme pour vous faciliter la vie et pour obtenir des moyens supplémentaires afin de les redistribuer dans les territoires. Sans démagogie, la fédération fabriquera encore plus les services dont vous aurez besoin, en direction des licencié.es. Nous gagnerons ensemble la bataille de la formation, de l’éducation où nous sommes déjà compétents. Nous créerons les emplois du handball qui manquent encore en mutualisant les moyens, au service des clubs. Nous rejouerons de nouveau en équipe fédération-ligues-comités, pour les clubs, pour les licencié.es. Nous poursuivrons notre bataille de la visibilité du handball pour tous avec les compétitions internationales et nationales, au travers d’une plateforme OTT et d’autres outils pour plus de services, de visibilité et davantage de marketing avec l’implication de nos partenaires », écrivait Philippe Bana dans une lettre aux licenciés de la Fédération française de handball. Il a désormais quatre ans pour mettre son programme en pratique.