Dunkerque, première !

Pas mal pour un débutant, ou presque. A l’occasion de leur deuxième campagne en Ligue des champions, après celle de la saison dernière, les handballeurs de l’USDK se hissent en huitièmes de finale de la Ligue des champions, une première dans l’histoire du club, à l’issue d’un match assez tendu disputé samedi devant leur public. "J’ai eu un peu peur en fin de match car on a un peu gardé le ballon mais on s’en sort très bien au final", avouera Patrick Cazal, rapporte le site du club, après ce succès obtenu devant Schaffausen (29-25), lors de la 10e et dernière journée de poules.

L’entraîneur de Dunkerque, comme tout le public des Stades de Flandres, le palais de la cité nordiste, a bien cru que les Suisses allaient prendre trois buts d’écart en début de seconde période (15-17, 34e). Au contraire, les hommes de Cazal se déchaînaient pour infliger un 5-0 (20-17, 42e) pour mener ensuite 23-18 (44e). Schaffausen revenait pourtant dans le coup (25-24, 53e) mais les arrêts de William Annotel notamment ont permis à Dunkerque de garder la main jusqu’au bout.

L’USDK, troisième provisoirement du groupe D, avant le match de dimanche soir entre Szeged et Aalborg, est assurée de terminer au pire quatrième. "Je suis très fier de notre équipe. Aujourd’hui, ça a été un match très disputé, se réjouissait de son côté le demi-centre Bastien Lamon. C’est une belle journée pour l’USDK." Et pour le handball français qui aura trois représentants dans le Top 16, en comptant Montpellier et le PSG.