Coupe de France (F/Finale) : Dixième titre pour Metz après un net succès sur Besançon

Panoramic
Metz termine sa saison sur un triomphe ! Après le titre de champion de France de Ligue Butagaz Energie et une troisième place en Ligue des Champions, les Dragonnes sont allées chercher à l’Accor Arena de Paris-Bercy leur dixième Coupe de France. Besançon a eu le rôle peu enviable de victime expiatoire à l’occasion d’une finale à sens unique. Si Sabrina Zazai (10 buts sur 13 tirs) a maintenu l’ESBF à hauteur en début de match après l’ouverture du score d’Orlane Kanor (2 buts sur 3 tirs), les Bisontines ont ensuite pris la foudre. En l’espace de sept minutes, les Messines ont signé un 5-0 pour creuser un premier écart significatif. Au total sur les 18 premières minutes, les joueuses de Sébastien Mizoule n’ont pu tromper Ivana Kapitanovic (8 arrêts à 32% d’efficacité) que deux fois pour une différence de huit longueurs. La réaction a alors eu lieu avec Audrey Dembélé (2 buts sur 4 tirs) et Lino Uno Jensen (2 buts sur 4 tirs) qui ont ramené le club du Doubs à six longueurs, profitant d’un trou d’air adverse. Mais, malgré les interventions de Sakura Hauge (10 arrêts à 33% d’efficacité), Metz a atteint la pause avec une avance inchangée. Un premier acte que les Dragonnes ont toutefois terminé en infériorité numérique.


Metz n’a jamais été inquiété


Pour un jet de sept mètres ayant atteint Florence Bonnet (1 arrêt à 50% d’efficacité) au niveau de la tête, Tamara Horacek (4 buts sur 6 tirs) a reçu un carton rouge direct malgré l’absence de volonté de la Messine de commettre cette faute. Revenues sur le parquet parisien avec les crocs, les Bisontines ont un temps fait douter les Dragonnes. Kiara Tshimanga (2 buts sur 2 tirs) a ramené l’ESBF à quatre buts à peine une minute après la reprise. Les Messines ont alors serré le jeu en défense, n’encaissant pas de but en l’espace de onze minutes et déroulant leur jeu offensif pour atteindre les dix buts d’avance avec un peu moins de 20 minutes encore à jouer. Les coéquipières de Grâce Zaadi (2 buts sur 3 tirs), qui a confirmé après le match au micro de beIN SPORTS son départ pour le CSM Bucarest, ont alors pu gérer leur avantage. Courageuses, les Bisontines n’avaient pas les armes pour rivaliser sur cette finale. Grâce à une dernière réalisation d’Anne-Emmanuelle Augustine (1 but sur 1 tir), Metz s’impose de dix longueurs (23-33) et signe un nouveau doublé Coupe-Championnat dans ce qui ressemble à une fin de cycle, l’effectif étant chamboulé cet été.

HANDBALL - COUPE DE FRANCE (F) / FINALE
Samedi 11 juin 2022 (à l’Accor Arena de Paris-Bercy)
Besançon - Metz : 23-33

DEMI-FINALES
Mercredi 13 avril 2022
Metz - Chambray : 34-19
Besançon - Fleury : 28-24

>