Bleues : Dembélé-Pavlovic prend aussi sa retraite internationale

Comme Alexandra Lacrabère, elle n’a pas choisi un grand journal sportif, mais un quotidien de la presse régionale pour officialiser la nouvelle. Comme la Paloise mercredi dans La République des Pyrénées, Siraba Dembélé-Pavlovic a annoncé la fin de sa carrière internationale, dans les colonnes de L’Echo Républicain. Une annonce qui, comme celle de Lacrabère, était attendue, au vu de son âge (35 ans) et de l’entame d’un nouveau cycle pour les championnes olympiques de Tokyo, en vue de Paris 2024. « J’avais décidé d’arrêter après les JO. Je me suis blessée, je les ai ratés, mais à l’arrivée, ça ne change rien à ma décision, explique la native de Dreux. J’aurais voulu finir sur une dernière aventure, un dernier match, vivre encore de bons moments avec les filles, des émotions. J’aurais voulu boucler la boucle, tout simplement. Ça me fait encore du mal d’y penser. J’aurais voulu finir sur une dernière aventure, un dernier match, vivre encore de bons moments avec les filles, des émotions. » En avril dernier, la capitaine des Bleues s’était rompu le tendon d’Achille de la jambe droite, ce qui signifiait alors la fin de son rêve olympique avec les filles d’Olivier Krumbholz, sacrées quatre mois plus tard au Japon.

La troisième joueuse la plus capée des Bleues


L’ailière gauche clôt donc ici le chapitre bleu, avec dans ses bagages un immense palmarès acquis depuis la première de ses 291 sélections, en mai 2006, quelques mois avant Alexandra Lacrabère. Siraba Dembélé-Pavlovic a remporté un titre de championne du monde 2018 et championne d’Europe 2018, une médaille d’argent aux JO 2016, au Mondial 2009, au Mondial 2011 et à l’Euro 2020, et une médaille de bronze à l’Euro 2006 et à l’Euro 2016. Tout simplement l’un des plus beaux palmarès du handball féminin français ! Avec ses 291 sélections, la joueuse du CSM Bucarest est la troisième joueuse la plus capée de l’histoire des Bleues derrière Isabelle Wendling (338) et Véronique Pecqueux-Rolland (301), et avec 848 buts, sa deuxième meilleure marqueuse, derrière Pecqueux-Rolland. Et la suite ? La maman de jumeaux de tout juste 2 ans confie qu’elle ne sait pas encore si elle jouera la saison prochaine, son contrat avec Bucarest se terminant en juin, et que sa reconversion sera dans le milieu du handball « mais pas entraîneur ».

>