Le golf de Trump privé d'USPGA



Après San Francisco en 2020 et la Caroline du Sud en 2021, l’USPGA, l’un des quatre tournois du Grand Chelem de golf, devait se tenir au Trump National Golf Club de Bedminster, dans le New Jersey, en mai 2022. Mais ce club de golf dirigé par le futur-ex président des Etats-Unis vient de s’en voir retirer l’organisation par les dirigeants du circuit de golf américain (PGA). « Il est devenu clair que la tenue de l’USPGA à Trump Bedminster serait préjudiciable à la marque PGA of America et mettrait en péril la capacité du PGA à exécuter nos nombreux programmes et à maintenir la longévité de notre mission. C'est une décision prise pour garantir que le PGA of America et les professionnels du PGA puissent continuer à diriger et à développer notre jeu pour les décennies à venir », a déclaré le président du PGA of America, Jim Richerson.


Trump veut s'y faire enterrer


La raison de ce revirement est liée aux émeutes qui ont touché le Capitole à Washington mercredi dernier, et dont certains estiment que Trump n’a rien fait pour les empêcher. Mais ses avocats ont d'ores et déjà fait savoir que le PGA n’avait « pas le droit » de résilier l’accord sur l’organisation du l’USPGA 2022. Le golf de Bedminster est l’un des 17 golfs dont le prédécesseur de Joe Biden est le propriétaire à travers le monde. Il l’a acheté en 2002 pour 35 million de dollars et il avait notamment accueilli l’US Open féminin en 2017. En 2015, Trum a reçu l'autorisation d'y faire construire un mausolée familial, et il a demandé à se faire enterrer dans ce golf de Bedminster.

>