Golf : Norman critique le classement mondial

Panoramic


Le golf fait toujours autant parler de lui. Pas plus tard que ce mercredi, le patron du LIV, à savoir Greg Norman, s'en est pris au classement mondial, estimant qu'il deviendrait "risible" s'il n'incluait plus les nombreux joueurs ayant déjà rejoint ce fameux circuit dissident, financé par l'Arabie saoudite, et si, surtout, les responsables de ce fameux classement ne leur distribuaient plus de points. A ce sujet, auprès du journal australien The Age et dans des propos rapportés par l'AFP, l'ancien champion australien a ainsi notamment déclaré : "Cela rendra le classement mondial (Official World Golf Ranking, OWGR) obsolète s'ils n'acceptent pas (ndlr : d'accorder des points aux participants du LIV). S'ils se réveillent à la fin de l'année et Dustin Johnson (un célèbre golfeur américain ayant rejoint le LIV) est 102eme mondial, vous ne trouvez pas que ça serait risible pour eux ?"

De nombreuses stars ont déjà rejoint le LIV


Pour Norman, aujourd'hui âgé de 67 ans, les dirigeants du PGA Tour, soit le circuit historique du golf professionnel nord-américain, "ont deux façons de procéder : ils peuvent se replier (ndlr : sur eux-mêmes) ou ils peuvent intégrer le LIV au classement mondial. Nous, on avancera." Depuis la création de ce LIV, il y a désormais quelques mois de cela, le conflit est permanent entre cette ligue et le PGA Tour. De plus, de nombreuses stars de la discipline et du circuit PGA ont rejoint ce circuit dissident. Comme Dustin Johnson mais aussi Phil Mickelson, Bryson DeChambeau, Brooks Koepka, Henrik Stenson, Patrick Reed, ou encore l'Australien Cameron Smith, deuxième mondial et considéré comme l'une des étoiles montantes de ce sport. Pour les attirer et pour peut-être d'ailleurs en attirer d'autres, le LIV propose des dotations de 25 millions de dollars, pour chaque épreuve. En sachant que cette année, ce circuit dissident en compte un total de huit.

>